Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 3 novembre 2010 à 08h50

Attention aux risques de boboisation


Patrick Chappey

Biographie Patrick Chappey est entrepreneur dans l’immobilier depuis plus de 20 ans. Dans le cadre de la gestion de ses agences immobilières et Cabinets d’administration de biens, il s’est rendu compte qu’environ la moitié des propriétaires en France gérait eux-mêmes leur propriété immobilière pour des raisons ...Lire la suite

C’est une situation un peu particulière que vit actuellement le marché de l’immobilier : celle d’une demande trop importante qui ne parvient pas à rencontrer une offre trop rare.

Parmi les acheteurs, on compte, bien sûr, les traditionnels investisseurs, toujours à l’affût d’une bonne affaire, et les primo-accédants, plutôt des jeunes, avec ou sans aide de leurs parents. Mais aussi tous ceux qui sont en quête de logements plus grands et les pluri-accédants en quête de changement de vie ou désireux d’acquérir des biens pour leurs enfants : des CSP + dont la seule présence sur le marché a pour effet de tirer les prix vers le haut. En un an, la part des cadres supérieurs et des professions libérales parmi les acquéreurs s’est ainsi accrue de 12%, soit plus que celle des retraités (+7%) et des cadres moyens (+2%).

Face à ces populations pour le moins différentes, mais toutes motivées par la baisse des taux d’intérêt, la volonté des vendeurs semble moins affirmée, sentiment de crise oblige. Est-ce bien le bon moment pour vendre ? Conséquence : le marché est bloqué par le faible nombre de produits disponibles et des quartiers qui, il y a peu encore, auraient été considérés comme inenvisageables sont aujourd’hui pris d’assaut, entraînant au passage un déséquilibre social.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Il faut peu pour que la mixité sociale, positive lorsqu’elle apparaît dans de bonnes conditions, devienne source de tensions sociales : il suffit qu’une partie de la population « historique » se sente chassée par les plus récents…. C’est le phénomène de «gentrification » bien connu des anglo-saxons et ici qualifié de « boboisation ».

Attention à ce que le marché de l’immobilier ne devienne pas le bouc émissaire des politiques…

Patrick Chappey - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...