Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsjeudi 28 février 2013 à 17h52

Bail commercial : Conséquence de l'absence d'inscription au répertoire des métiers


Gabriel Neu-Janicki

Biographie Avocat à la Cour, fondateur du Cabinet NEU-JANICKI, il est membre de la Royal Institution of Chartered Surveyor et dispose du statut de mandataire en transactions immobilières (Chartered Surveyor - MRICS). Son cabinet intervient principalement en droit de l'immobilier et en droit de la construction ...Lire la suite

La rétractation de l'offre de renouvellement est possible si postérieurement le preneur n'est plus inscrit au répertoire des métiers.

Des locaux à destination d'artisan du bâtiment et de tout commerce s'y rattachant, situés 129 rue saint Maur 75011 Paris, ont été donnés en location.

Le preneur a ensuite été radié du répertoire des métiers.

Le bailleur lui a fait délivrer un congé avec offre de renouvellement et a rétracté son offre de renouvellement en contestant au preneur le bénéfice du statut des baux commerciaux.

En application de l' article L. 145-1 du Code de commerce , le statut des baux commerciaux s'applique aux baux dans lequel un fonds est exploité, que son usage soit commercial, industriel, artisanal ou mixte.

S'agissant d'une application légale du statut, l'inscription au répertoire des métiers est une condition du renouvellement du bail.

Dès lors qu'à la date de la rétractation du congé avec offre de renouvellement, le preneur n'était plus inscrit au répertoire des métiers, il était devenu occupant sans droit ni titre.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Peu importe qu'aucune mise en demeure préalable ne lui ait été délivrée, car la perte du droit au renouvellement constitue, dans ce cas, une sanction qui n'impose pas la délivrance de la mise en demeure préalable prévue à l' article L. 145-17 du Code de commerce .

Il y a donc lieu de condamner le preneur à payer la somme de 2549 euros au titre des indemnités d'occupation.

Cour d'appel Paris, Pôle 5, chambre 3, 9 Janvier 2013 n° 10/23525

Gabriel Neu-Janicki - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...