Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 16 novembre 2015 à 14h33

Championne des logements vacants, Paris propose Multiloc' : une vraie solution ?


Thierry Langlois

Biographie Thierry Langlois est responsable de la catégorie Immobilier du site de petites annonces gratuites Vivastreet.com (19 pays, n° 2 en France). Il commence sa carrière dans le web en agence, où il se spécialise dans l’amélioration des performances online de ses clients. Grâce à cette expertise, il rej ...Lire la suite

Paris reste encore et toujours la ville la plus attractive du monde. Entre les habitants, les touristes et les travailleurs provenant des proches banlieues, les rues et les transports en commun se trouvent souvent pris d’assaut. Toutefois, il semblerait que ce ne soit pas le cas des logements, de plus en plus nombreux à demeurer inoccupés sur de longues périodes. La mairie de Paris espère remédier au problème en mettant notamment en place le dispositif Multiloc’.

La capitale française voit ses logements inhabités augmenter sans cesse depuis la fin des années 60. Aujourd’hui, 14% des biens immobiliers parisiens seraient composés de résidences secondaires et d’appartements vacants*. Véritables spécialistes en la matière, certains arrondissements tels que le 8ème, le 4ème ou encore le 6ème présentent les plus hauts taux "d’absentéisme". Actuellement, dans la métropole, les offres immobilières restent trop peu nombreuses comparées aux demandes toujours plus grandissantes. Le verdict est clair : se loger à Paris représente un challenge. Beaucoup de propriétaires renoncent en effet à louer leur bien. La cause ? Les travaux à effectuer ou les règles de mise aux normes à respecter.

Multiloc’, une solution innovante

La mairie de Paris s'est donnée pour objectif de produire 10 000 nouveaux logements par an. Ainsi, elle a mis au point avec la Fnaim du Grand Paris un dispositif juridique et financier ayant pour objectif de remettre sur le marché les biens inoccupés, entré en vigueur à la mi-octobre. Concrètement, les propriétaires pourront prétendre à une prime d’entrée de 2.000 euros - éventuellement majorée en cas de travaux de remise en état - à condition que le loyer reste inférieur à 20% du loyer de référence du quartier. Cette aide sera comprise entre 2 000 et 10.000 euros pour les logements vacants depuis plus de six mois et nécessitant des travaux de taille. La garantie des risques locatifs sera elle aussi financée à hauteur de 400 euros.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les logements concernés par le dispositif sont ceux vacants depuis au moins un mois ainsi que les biens durablement inhabités (depuis plus de 6 mois), se situant à Paris intra-muros. Leur superficie doit dépasser les 14 m2 et les critères de décence nécessitent d’être respectés. Pour ce qui est des locataires, également gagnants dans l’opération, Multiloc’ s’adresse aux familles de classe moyenne et aux jeunes actifs, dont les revenus se situent en dessous des plafonds du logement intermédiaire (P.L.I : Prêt locatif intermédiaire). Les futurs locataires pourront alors signer un bail de droit commun d’une durée de 3 ou 6 ans.

Le dispositif semble recevoir un écho favorable de la part des professionnels du secteur, qui le perçoivent comme étant une solution concrète et aux effets immédiats aux problèmes de logements que rencontrent les classes moyennes dans la capitale. Pour certains experts, il s’agit d’un bon signal afin d’encourager les propriétaires à louer.

Des résultats ambitieux pour un problème de fond

Dans la continuité de l’encadrement des loyers aux conséquences probablement plus importantes, Multiloc’ a pour objectif d’enrichir l’offre de biens à des prix accessibles à Paris, et plus concrètement de voir baisser les demandes de logements sociaux. A voir selon les premiers résultats dans la durée, notamment après les trois ans d’engagement. En effet, les bailleurs n’auront a priori plus grand intérêt à louer à un prix inférieur à celui du marché. Malgré une prime de 1.000 euros prévue pour les propriétaires qui tenteront à nouveau l’aventure, la baisse de loyer de 20% ne pourra être amortie. La question du renouvellement se posera donc rapidement et le fond du problème subsistera : les loyers très élevés à Paris.

Par ailleurs, certains professionnels de l’immobilier ne partagent pas l’enthousiasme qu’engendre le dispositif. Pour eux, Multiloc’ n’aidera pas à réduire le nombre de logements vacants de la capitale. En effet, les investisseurs se détachent du marché parisien et ce dispositif ne les inciterait pas à y revenir. Les propriétaires feront notamment face à une baisse de rentabilité due aux loyers plus bas et peu de logements seraient éligibles pour cette opération. Ainsi, l’impact sur les logements inhabités restera minime.

La mairie de Paris souhaite redonner confiance au secteur immobilier et aux investisseurs. Multiloc’ démontre une intention positive concernant le problème grandissant de la vacance. Aujourd’hui, il est primordial de continuer à mettre en place des mesures afin d’aller plus loin. Le désamour général des investisseurs s’explique par une fiscalité très lourde et instable. Ainsi, seules des réformes structurelles plus fortes pourront les séduire à nouveau. Selon l’impact de Multiloc’, d’autres « villes fantômes » françaises copieront peut-être l’idée. A noter que la mairie de Paris projette d'augmenter à nouveau la surtaxe d'habitation s’appliquant aux résidences secondaires et à l'ensemble des logements meublés non loués, sept mois après l’avoir fixée à 20%. L'objectif de cette mesure étant toujours d’inciter les propriétaires à louer leurs biens.

*Selon une étude de l’Insee datant de 2013

Thierry Langlois - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...