Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 10 décembre 2014 à 14h39

Combattre les idées reçues sur le viager


Clément Moreau

Biographie Clément Moreau est co-fondateur des sites logement-seniors.com et logement-viager.com. Diplômé d’HEC Paris, il fonde Logement-seniors.com constatant qu’aucun portail généraliste ne présentait l'ensemble des solutions de logement pour les seniors. Il s'agit de répondre aux besoins grandissant des sen ...Lire la suite

En France, le viager souffre de bon nombre d’idées reçues… A tort. Découvrez le top 5 de celles qui sont les plus fréquentes !

Le viager possède malheureusement une connotation négative puisque ce type de contrat de vente est souvent associé au décès du vendeur. Cependant, des facteurs comme la croissance de l’espérance de vie et la baisse du pouvoir d’achat des seniors dynamisent le secteur du viager. Dans 20 ans, 5 % des transactions seront des ventes en viager contre 1 % aujourd’hui…

Idée reçue n°1 sur le viager : il est rentable d’acheter un bien en viager à une personne très âgée.

FAUX. Plus le vendeur est âgé, plus le bouquet et la rente seront élevés, ce qui demande un effort d’épargne important et plus risqué en cas de durée de viager importante. De plus, une personne ayant un âge déjà bien avancé a plus statistiquement de chances de dépasser l’espérance de vie moyenne.

Idée reçue n°2 sur le viager : le viager revient à déshériter ses enfants.

FAUX. Le viager permet de faire des donations à ses héritiers et donner plus d’autonomie financière à un senior au lieu qu’il fasse appel à ces derniers. En outre, selon la Loi, les héritiers sont redevables d’une obligation alimentaire envers leurs parents s’ils ne peuvent pas subvenir eux-mêmes à leurs besoins. S’ils n’ont pas de ressources financières suffisantes, la vente du bien immobilier s’impose de toute façon.

Idée reçue n°3 sur le viager : il est risqué de vendre en viager ?

FAUX. Dans le cas où le débirentier (l’acheteur) ne respecterait pas ses engagements (non-règlement de la rente viagère), la clause résolutoire devient effective et la somme versée par l’acheteur est perdue.

De ce fait, il est important de prévoir une clause résolutoire dans le contrat initial ; en cas de non-paiement de la rente, le contrat pourra être résilié automatiquement ou sur décision du juge et vous bénéficierez des rentes perdues.

Idée reçue n°4 sur le viager : le viager n’est plus d’actualité.

Forum immobilier
Forum immobilier Vous avez une question ?
Posez la sur notre forum !

FAUX. Au contraire, le marché du viager est prospère et en pleine croissance ; le viager représente 1 % des ventes totales alors qu’il ne pesait que 0,1 % en 2006. Les offres sont plus importantes que les demandes dans ce secteur redynamisé.

Le lancement de Certivia orchestré par la Caisse des dépôts en septembre dernier devrait rassurer les personnes intéressées par le viager. Le projet Certivia consiste en l’achat des biens immobiliers en viager occupé appartenant aux seniors. Ce projet vise à améliorer le pouvoir d’achat des retraités, stimuler et préserver le marché du viager français.

Idée reçue n°5 sur le viager : le viager est immoral.

FAUX. La vente en viager répond aux besoins des deux parties. Le vendeur peut rester chez lui et augmenter ses revenus et l’acheteur fait un placement immobilier moins onéreux qu’un bien libre de toute occupation.

Clément Moreau - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...