Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 24 février 2014 à 13h43

Comment réduire son ISF avec des SCPI fiscales ?


Pierre Nechelis

Biographie Pierre Nechelis est titulaire d’une maîtrise de droit, d’un MBA et du DES « Gestion de Patrimoine » de l’université de Clermont-Ferrand. Il a démarré sa carrière professionnelle dans la gestion d’actifs. Il a ensuite exercé, pendant 9 ans, le métier de conseiller en gestion de patrimoine, ...Lire la suite

Il est possible de bénéficier d’une décote allant jusqu’a 35% sur les actifs soumis à l’ISF grâce aux SCPI fiscales et ce en toute légalité.

Les SCPI fiscales investissent dans l’immobilier d’habitation et permettent à leurs souscripteurs de bénéficier de la fiscalité du sous-jacent. Si la SCPI achète des biens dans lesquels sont réalisés des travaux, ces derniers constituent une charge déductible des revenus. Si la SCPI acquiert des biens éligibles aux dispositifs Duflot (immobilier neuf) ou Malraux (restauration immobilière), les souscripteurs bénéficient d’une réduction d’impôt de respectivement 18% de l’investissement (Duflot) ou 30% des travaux de restauration (Malraux). Les SCPI fiscales permettent donc d’alléger la facture au titre de l’impôt sur le revenu. Elles permettent aussi de réduire l’ISF en diminuant la valeur de l’investissement de l’ordre de 35%.

Un contribuable imposé à l’ISF, qui placerait 100 K€ de liquidités en SCPI fiscale diminuerait son actif taxable d’environ 35 K€ l’année suivante. Il recevrait en effet un justificatif destiné à l’administration indiquant une valeur de l’ordre de 65 K€ au titre de son investissement. Celui-ci aurait-il perdu 35% de sa valeur en moins d’un an ? Non, bien sûr, l’explication vient des règles d’évaluation des parts de SCPI.

Sur les 100 K€ euros souscrits, s’appliquent tout d’abord des frais de l’ordre de 12 à 13%. Ceux-ci comprennent respectivement les frais commerciaux (de 8 à 9%) ainsi que les droits de mutation acquittés par la SCPI lors de tout achat d’immeuble (de 3 à 4%).

Dans un deuxième temps, les immeubles achetés subiront une décote de 10 à 15% du fait qu’ils sont évalués « en bloc ». L’hypothèse est que si la SCPI voulait se défaire de son patrimoine, elle le ferait « en bloc » en revendant les immeubles entiers, et non pas les appartements qui les composent de manière séparée. Ensuite, les appartements étant occupés par des locataires, ceux-ci subissent une autre décote de l’ordre de 5 à 10%. Enfin, la fiscalité qui s’appliquerait en cas de vente par la SCPI étant moins favorable, une dernière décote de 5% est appliquée.

Si l’on cumule ces différentes décotes, on arrive bien à 35%. Les parts de SCPI fiscales seront donc reportées pour une valeur de 65 K€ à l’actif de l’ISF. Il ne s’agit ni d’une manipulation, ni d’une fraude, mais de la stricte application des règles comptables en matière d’évaluation.

En dernier lieu, lors de la dissolution de la SCPI, les immeubles seront revendus, à leur valeur de marché, « à la découpe » (et non pas « en bloc »), et libre de toute occupation. Il n’y aura donc pas de décote à la revente.


Pierre Nechelis - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 25/11/2015 à 10:15 par Luke64

    Autre moyen de réduire son isf est d'investir en nue-propriété :

    http://blog.newdealimmobi lier.fr/demembrement-inve stissement-en-nue-proprie te.html

  • 0 Reco 26/02/2014 à 19:49 par titus

    Optimisation fiscale, c'est le sport national des rentiers.

  • 0 Reco 24/02/2014 à 19:02 par Patrick

    ils ont oublié la taxe foncière qui est considérée comme déficit foncier. Tout ceci est de la concurrence déloyale vis à vis du particulier qui investis pour se loger...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...