Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsvendredi 16 décembre 2011 à 09h05

Comment renégocier son prêt ?


Joël Boumendil

Biographie Joël Boumendil débute sa carrière dans le secteur du courtage en immobilier en 1987. Après avoir évolué au sein de plusieurs fonctions et s’être forgé une expérience professionnelle solide, il décide de fonder le groupe ACE en 1995. En 2008, Joël Boumendil donne une nouvelle impulsion à ACE en lança ...Lire la suite

Nous avons expliqué la semaine dernière ce en quoi consistait le prêt mixte, un dispositif intéressant pour les emprunteurs lors d’une hausse soudaine des taux de crédit. Mais que faire dans le cas contraire ? Vous avez souscrit à un prêt à taux fixe dans une période où les taux étaient élevés. Depuis, ils ont baissé et vous pouvez légitimement vous demander s’il est possible d’ajuster votre prêt à cette conjoncture. La réponse est oui ! Vous avez l’opportunité dans ce cas-là de renégocier votre prêt. Voici le point sur les choix qui s’offrent à vous.

Renégocier avec sa banque

Vous pouvez directement demander à la banque en charge de votre prêt de revoir son taux à la baisse. Il vous proposera alors un avenant à votre contrat de prêt pour les cas les plus simples, ou bien une nouvelle offre de prêt si le contrat de prêt initial est modifié. Notez bien que certaines banques font payer cette modification via des frais de dossier qui peuvent s’élever à 1% du capital renégocié. Sachez également que votre banque n’est pas tenue légalement d’accepter une renégociation de prêt. Dans ce cas, une alternative existe.

Faire jouer la concurrence

Comme souvent pour entraîner une baisse des prix, il vous faut faire jouer la concurrence, on parle alors de rachat de crédit. Le crédit représente un bon produit d’appel pour les banques. Certaines d’entre elles seront donc sûrement prêtes à faire plus de concessions que la vôtre pour le rachat de votre prêt.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Cependant, faites bien attention au moment d’établir votre comparatif des offres, à intégrer tous les frais supplémentaires générés par le rachat de votre crédit :

  • Les indemnités de remboursement anticipé qui s’élèvent selon la loi Scrivener à un semestre d’intérêts, dans la limite de 3% du capital restant dû. C’est en général ce qu’exigent les banques
  • .
  • De nouveaux frais d’hypothèque ou de caution mutuelle pour garantir l’organisme prêteur
  • Enfin, les frais de dossier, qui représentent environ 1% du prêt

Il faut donc bien peser le pour et le contre et être certain de réaliser de réelles économies avant de renégocier son prêt. Pour cela, n’hésitez pas à demander une simulation complète de votre situation avant / après.

Attention : sachez qu’une exception existe pour les PAS (Prêt d’Accession Social), qui ne peuvent être rachetés par un autre PAS. Vous devrez donc souscrire à un crédit classique et perdrez les avantages liés à votre PAS.

Réduction des mensualités ou de la durée du prêt

Vous pouvez bien sûr renégocier votre prêt pour faire baisser vos mensualités, mais une autre solution existe. L’ajustement de votre prêt à la conjoncture, peut aussi se faire sur sa durée. C'est-à-dire qu’au lieu de réduire vos mensualités, vous réduisez la durée de votre prêt. Les banques sont moins enclines à accepter cette solution, mais tel est votre droit. En clair, si vous voulez payer moins tout de suite, optez pour une baisse des mensualités. Si vous voulez payer moins longtemps, choisissez un raccourcissement de la durée de votre prêt.

Quoi qu’il en soit, avant de prendre toute initiative, demandez une simulation détaillée et soyez conscients qu’en deçà d’une baisse des taux de 1% minimum par rapport au taux d’origine auquel vous aviez signé, une renégociation de votre prêt vous apportera peu d’économies.

Joël Boumendil - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...