Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 2 mai 2011 à 17h19

Copropriété : Lot grevé d'usufruit et notification du PV de l'AG


Gabriel Neu-Janicki

Biographie Avocat à la Cour, fondateur du Cabinet NEU-JANICKI, il est membre de la Royal Institution of Chartered Surveyor et dispose du statut de mandataire en transactions immobilières (Chartered Surveyor - MRICS). Son cabinet intervient principalement en droit de l'immobilier et en droit de la construction ...Lire la suite

Lorsqu'en l'absence de désignation d'un mandataire commun, le règlement de copropriété précise que les convocations à l'assemblée générale doivent être adressées à l'usufruitier, le procès-verbal de l'assemblée générale doit néanmoins être notifié à l'usufruitier et au nu-propriétaire.

En application de l'article 23, alinéa 2, de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965, sauf stipulation contraire du règlement de copropriété, usufruitiers et nus-propriétaires doivent s'entendre pour désigner un mandataire commun qui les représentera. Usufruitier et nue-propriétaire doivent être convoqués à l'assemblée générale (Cour d'appel de Paris, 27 nov. 2008, AJDI 2009. 133).

Le règlement de copropriété prévoyait la désignation d'un « délégué » et, à défaut, précisait que les titulaires de droits sur le lot seraient valablement représentés par l'usufruitier à qui les convocations seront adressées.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

De cette rédaction, les juges du fond avaient déduit (« par voie de conséquence »), alors qu'aucun mandataire commun n'avait été désigné, que la notification du procès-verbal d'assemblée générale au seul usufruitier était suffisante.

Cette solution est censurée par le juge du droit qui, très logiquement, limite le rôle de représentation de l'usufruitier au seul domaine visé par le règlement : la convocation (et la participation) aux assemblées.

Cour de Cassation, 3ème Chambre Civile, 30 mars 2011 n° 10-14381

Gabriel Neu-Janicki - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/05/2011 à 18:05 par Michel de notre COPRO

    Bonjour,

    Je m'interroge sur les conséquences éventuelles d'une telle disposition limitative de convocation par le RCP dans le cas où l'Assemblée générale ainsi convoquée serait amenée à voter des travaux dont la nature serait au sens de l'article 606 du C.civ. à la charge du nu-propriétaire.
    Ce dernier, dûment notifié par le procès verbal, serait-il fondé à demander l'annulation de la résolution? Si oui, sur quel motif ?

    Michel
    www.notre-copro.com


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...