Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 14 octobre 2014 à 14h09

Crowdfunding pour l'immobilier : Prise de risques ou vraie innovation ?


Hervé Parent

Biographie Hervé Parent est consultant, spécialiste du marketing immobilier. Auteur de l’ouvrage Le Marketing de l’Immobilier, Dunod. Gérant du cabinet de conseils HP Conseils, il effectue de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier. Fondateur du salon RENT- Real Estate & New Technologies, le salon ...Lire la suite

Porté par la vague de l’économie collaborative, le financement de l’immobilier par le Crowdfundig (financement participatif) connaît un vrai engouement aux USA où les montants levés auprès des particuliers sont maintenant significatifs quoique modestes, on évoque 100 millions de dollars.

En France, le système se met en place et les premiers retours d’expérience sont maintenant connus. Plusieurs acteurs sont déjà actifs : Wissed, Lymo, Buildeeg, Anaxago, par exemple. Concrètement, des particuliers peuvent investir des montants à partir de 1.000 euros dans des opérations de promotion immobilière pour lesquelles des rentabilités de 8 à 10 % sont attendues et qui sont soit débouclées au bout de deux ans, soit dont ils restent copropriétaires avec un rendement locatif.

Si les rendements annoncés sont tenus, c’est effectivement une belle opportunité pour les investisseurs et aussi pour les promoteurs qui y trouvent un financement plus facile à obtenir, mais plus cher, que ceux proposés par les banques.

Ce n’est pas réellement de l’immobilier, mais plutôt un investissement financier avec un sous-jacent immobilier. Le particulier qui place ainsi ses économies n’occupera pas les logements financés et il ne peut pas faire construire sa maison par ce système.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les particuliers qui s’intéressent à cette façon d’investir dans l’immobilier doivent garder à l’esprit que risque et rendement augmentent ensemble et donc, si les rendements sont élevés, les risques le sont aussi. C’est d’ailleurs énoncé clairement sur les sites Internet des plates-formes de Crowfunding : La société est soumise aux risques inhérents à l’activité de capital - investissement, notamment aux risques d’illiquidité et d’insolvabilité d’une ou plusieurs participations réalisées. L'investisseur doit être conscient du risque de perte d'une partie ou de la totalité du capital investi. Ce risque est inhérent à l'activité de capital risque. En bon Français, la possibilité de perdre la totalité de son investissement existe bel et bien et on gardera à l’esprit les perspectives actuelles du marché immobilier français, orientées à la baisse d’après les oracles, qui ne facilitent pas les opérations.

Une conférence du salon RENT Real Estate & New Technologies présentera un panorama du Crowfunding pour l’immobilier le 30 octobre, voir www.rent-2014.fr

Hervé Parent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 14/10/2014 à 19:02 par Jacques FRIGGIT

    En bon Français, la possibilité de perdre la totalité de son investissement existe bel et bien

    je croyais qu'il resterait au moins un tas de cailloux!!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...