Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 21 octobre 2015 à 14h30

Croyez-moi : pas d'inflation, pas de hausse des taux !


Pascal Beuvelet

Biographie Président Fondateur d’In&Fi Crédits http://www.inandfi-credits.fr/ Promoteur depuis 1975, membre fondateur du réseau Century 21 en France, Pascal Beuvelet maîtrise l’immobilier et la franchise. Au fait des problématiques des particuliers dans le financement de leurs acquisitions immobilières, il s’ ...Lire la suite

Comme je le fais depuis plus de 40 ans, je lie la variation des taux immobiliers à la variation de l’inflation. Cette corrélation simple et très réelle m’a permis de faire des investissements immobiliers judicieux et ce, qu’elle qu’ai pu être la situation économique.

Ce que je constate aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas d’inflation. Pire, il n’y a aucun signe d’inflation.

En dépit des torrents de liquidités mis à la disposition du secteur bancaire la Banque Centrale Européenne ne parvient pas à relancer la consommation pour se rapprocher d’une inflation moyenne proche des 2%.

A ce jour, l’apport mensuel de 50 milliards d’euros programmé jusqu’à fin 2016 au taux plancher de 0.05% est totalement inefficace.

Ainsi, en septembre, sur un an, les prix à la consommation dans l'union monétaire ont baissé de 0,1%. En France, notre inflation est nulle. Sur un mois, d'août à septembre, les prix ont même reculé de 0,4%. En Allemagne, toujours par rapport à septembre 2015, l'indice des prix a diminué de 0,2% le mois dernier et l’inflation ressort à 1.1%.

Mais c’est également le cas au Royaume uni où en rythme annualisé l’inflation a reculé à -0,1% en septembre, après 0,0% le mois précédent.

Ce qui est clair, c’est que le manque de confiance des ménages et des entreprises crée un environnement économique sans inflation, ni investissement, ni croissance.

Dans ces conditions je ne vois aucune raison qui pourrait justifier une augmentation des taux immobiliers. Aussi, comme je l’explique depuis la chute de l’inflation, sauf catastrophe monétaire, je confirme que cette situation de taux bas est durable toute l’année 2016 et au-delà.

Les éventuelles variations à la hausse seront principalement le fait de l’augmentation des coûts des règlementations sécuritaires et prudentielles, qui s’imposent à tout le secteur bancaire. Cependant ces hausses resteront fortement contraintes par la très forte concurrence interbancaire.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Dans un marché ou désormais plus de 30% des décisions du choix de la banque d’affectation du crédit est arbitré par un courtier, il n’est plus possible d’être franc-tireur à la hausse.

Cependant, n’ayez aucune inquiétude car une hausse de 0.10 % n’affecte pas significativement votre capacité d’emprunt ni le montant du capital emprunté. En effet une hausse de 0..10% sur un prêt de 150 000 € à 15 ans se traduit par une augmentation de 6.90 € par mensualité et un coût global augmenté de seulement 1 242 €.

Aujourd’hui encore ,je recommande à tous ceux qui le peuvent d’étudier leur possibilité d’emprunt, pour envisager sereinement un achat immobilier en résidence principale ou investissement locatif.

Pascal Beuvelet
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/10/2015 à 14:09 par sentury23

    Pour prédire les évolutions de l'immobilier, il y a 3 cas de figure.

    CAS1: Lorsqu'il y a 5 vendeurs et 100 acheteurs, le prix du marché, c'est celui des 5 acheteurs les plus riches.
    CAS2: Lorsqu'il y a 100 vendeurs face à 100 acheteurs, les acheteurs les plus riches prennent les plus "belles" maisons, et les plus pauvres prennent les plus "moches".
    CAS3: Lorsqu'il y a 100 vendeurs face à 5 acheteurs, alors il n'y a plus de concept de prix du marché. Seuls les vendeurs les plus désespérés vendent.

    Actuellement l'indice iti donne le nombre d'acheteurs par vendeur (Cherchez "indice de tension immobilier - indice iti") en France est de 0,4. Il y a presque 3 fois plus de vendeurs que d’acheteurs!!! On est de plus en plus dans le CAS#3.
    De plus, le papyboom, le chomage, les emplois précaires, la fuite des investisseurs, la baisse des loyers, la montée des taxes proprio, la fuite des retraités à l'étranger (Portugal, Thailande, Belgique...), la baisse de la vente de crédits (cherchez "accord de Bâle III") la remontée de la courbe de dépendance des français, poussent à anticiper une situation dégradée pour les vendeurs.
    Et je ne parle même pas des taux qui pourraient augmenter. Century21 annonce qu'une hausse des taux de 1% fera mécaniquement baisser les prix de 15%. Cela fera un grand manque à gagner pour les vendeurs. (Cela ne changera rien pour les acheteurs qui devront donner plus à a la banque et moins au vendeur).

  • 0 Reco 23/10/2015 à 14:09 par sentury23

    Vous doutez encore de l'éclatement de la bulle immobilière?

    Chacun des éléments ci dessous suffit à faire baisser les prix, alors en cumulé, on peut s'attendre à une vente panique dans les mois à venir:

    Chômage. Emplois précaires. PapyBoom. Baisse des loyers. Hausse des taxes proprio. Baisse de la rentabilité locative. Fuite des investisseurs de l'immobilier qui n'est plus un investissement viable pour de longues années à venir. Engorgement supplémentaire de l'offre. Indice de tension immobilière (dit "iti") en chute libre (0,4 en France). 2,5 vendeurs par acheteur. Encadrement des loyers. Hausse annoncée des taux d'emprunt (manque à gagner pour les vendeurs qui n'auront pas vendu avant la fin de l'été). Taux réel non intéressant pour les acheteurs (taux d'emprunt moins inflation). Fuite des retraités "aisés" à l'étranger (Portugal, Thaïlande), Fuite des jeunes actifs à l'étranger (USA, Canada, Australie). Engorgement supplémentaire de l'offre par rapport à la demande. Century21 annonce 15% de baisse "mécanique" par 1% de hausse des taux d'emprunt, tout effet de conjoncture mis à part. Courbe de dépendance de la population française en hausse. L'Etat vend en pagaille ses biens. Le comité de Bâle 3 va limiter les crédits (les solvables pourront emprunter moins qu’avant)...
    Ceux qui n'auront pas vendu très bientôt verront la situation se dégrader pendant la durée du papy-boom (30ans).
    Il ne fera pas bon être propriétaire...

  • 0 Reco 21/10/2015 à 18:33 par franckblack

    Dans ces conditions il ne vois aucune raison qui pourrait justifier une augmentation des taux immobiliers.

    moi j'en vois une GROSSE... comme l'éclatement de la bulle financière.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...