Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsvendredi 18 avril 2014 à 16h13

De l'importance d'attirer les investisseurs sur un marché


Pierre Nechelis

Biographie Pierre Nechelis est titulaire d’une maîtrise de droit, d’un MBA et du DES « Gestion de Patrimoine » de l’université de Clermont-Ferrand. Il a démarré sa carrière professionnelle dans la gestion d’actifs. Il a ensuite exercé, pendant 9 ans, le métier de conseiller en gestion de patrimoine, ...Lire la suite

Existe-il une corrélation entre l’avantage fiscal conféré à l’investissement immobilier neuf, la part des investisseurs dans les ventes réalisées sur une année et le volume de ces ventes ? La réponse est oui.

Depuis 2000, plusieurs dispositifs fiscaux se sont succédé. Les contribuables ont eu la possibilité au cours des 14 dernières années d’investir par le biais des dispositifs Besson (2000-2003) Robien / Borloo (2004-2008), Scellier (2009-2012) et Duflot depuis 2013.

Fiscalement, les dispositifs Robien / Borloo et Scellier étaient beaucoup plus incitatifs que les dispositifs Besson et Duflot. En moyenne, le nombre de ventes annuelles en Robien / Borloo et Scellier était proche de 60 000, contre 35 000 en Besson. Le Duflot a permis de vendre 35 300 appartements en 2013. Corrélativement, la part des investisseurs dans les ventes d’appartements neufs était en moyenne de 40% sous l’empire de la loi Besson, 51% pour les lois Robien / Borloo, 57% pour la loi Scellier et 40% pour la loi Duflot.

Conclusion : lorsque la fiscalité est suffisamment attrayante, les investisseurs répondent à l’appel, ce qui dope le volume des ventes et donc la construction de logements – objectif recherché par les pouvoirs publics. A contrario, lorsque la fiscalité n’est pas suffisamment motivante, les ventes diminuent et donc, mécaniquement la construction. Or, c’est bien l’insuffisance de la construction qui tire les prix de l’immobilier vers le haut depuis plus de vingt ans dans notre pays.

Pierre Nechelis - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/04/2014 à 10:12 par Fast

    Sans doutes l'analyse la plus comique à un sujet pourtant sérieux. Des rapports démontrant que les "incitations fiscales", en plus de couter très cher à l'état, ont pour effet d'être pro-cycliques (induisent une spirale d’augmentation des prix) sont publiés chaque année depuis plus de 15 ans. Il y a un déficit de logement compatible avec le pouvoir d'achat réel des français, et pas un déficit de logement tout court. Alimenter la pompe avec des aides ne fait qu'empirer le problème.

  • 0 Reco 22/04/2014 à 19:34 par Patrick

    C'est pas parce que ça construit en face de chez toi que ça le fait partout en France, il suffit de suivre les lamentations de la FFB et autres promoteurs pour comprendre.

  • 0 Reco 20/04/2014 à 09:53 par tron

    Ce qui tire les prix vers le haut c'est l'abus d'incitations fiscales et de subventions : on augmente la solvabilité des gens et tout augmente.

  • 0 Reco 20/04/2014 à 09:52 par tron

    On ne construit plus dites vous?

    A Lyon les chantiers de construction sont partout, suffit de regarder.

  • 0 Reco 18/04/2014 à 18:37 par Patrick

    j'adore les analyses objectives d'un pro de l'immo:
    Or, c’est bien l’insuffisance de la construction qui tire les prix de l’immobilier vers le haut depuis plus de vingt ans dans notre pays;

    Alors pourquoi ça baisse actuellement alors qu'on ne construit plus?

  • 0 Reco 18/04/2014 à 18:33 par Patrick

    Existe-il une corrélation entre l’avantage fiscal conféré à l’investissement immobilier neuf et le prix?
    La réponse est OUI


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...