Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 17 février 2016 à 15h18

Dernières opportunités pour renégocier son crédit !


Sandrine Allonier

Biographie Responsable des Relations banques pour Vousfinancer.com, diplômée d’un DEA et d’une maîtrise d’Économie Internationale de l’Université Paris IX-Dauphine, Sandrine Allonier a débuté sa carrière en 2005 comme journaliste économique avant de devenir responsable des études économiques et porte-parole de ...Lire la suite

Contre toute attente les taux de crédit immobilier ont de nouveau baissé depuis le 1er janvier 2016 pouvant relancer des demandes de renégociations que l’on pensait arrivées à leur terme.

Après une année 2015 marquée par une production de crédit record grâce notamment à l’envolée des renégociations, on s’attendait à ce que le mouvement retombe comme un soufflé en 2016…

C’était sans compter sur les nouvelles baisses de taux de crédit constatées depuis début 2016. La quasi-totalité des banques ont diminué leurs taux de crédit, sur toutes les durées et jusqu’à 0,30% pour certaines. Les taux sont ainsi de retour à leur plus bas niveau historique, atteint en mai dernier. A ce moment-là, les renégociations de prêt concernaient plus d’un dossier de crédit sur 2, des niveaux jamais atteints ! A tel point que les banques ont été submergées de demandes et totalement pris au dépourvu quand l’été fut venu…

Bien sûr, après les volumes renégociés en 2015 - environ 40% des 200 milliards d’euros de production de crédit au total selon la Banque de France - il y a peu de chances qu’on atteigne de nouveau ces niveaux qui ne sont d’ailleurs pas souhaitables. En effet, la plupart des crédits qui avaient intérêt à être renégociés l’ont été au cours des vagues successives en 2010, 2013 et 2015… Mais il y a toujours des retardataires, des réfractaires aux démarches administratives qui ont repoussé mois après mois leur demande de renégociation. Il y a également ceux qui par facilité ont renégocié dans leur propre banque quitte à obtenir une baisse de taux moins importante. Et d’autres encore qui voudront tenter une renégociation de renégociation pour profiter ainsi des nouvelles baisses de taux...

En outre, certains emprunteurs ayant souscrits il y a quelques années des prêts sur 25 ou 30 ans, sans apport, à des conditions peu favorables peuvent peut être aujourd’hui augmenter leur mensualité et passer sur une durée de 15 ou 20 ans avec un écart de taux significatif. Et il reste enfin tous ceux qui ont souscrit un crédit en 2014.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En y regardant de plus près, on se rend compte que les niveaux de taux actuels offrent encore de belles opportunités. On peut actuellement emprunter à 2 % sur 15 ans, 2,30 sur 20 ans et 2,70 % sur 25 ans. Il y a tout juste deux ans les banques prêtaient en moyenne à 3,2 % sur 15 ans, 3,5 % sur 20 ans et 3,75 % sur 25 ans, soit plus d’un point d’écart ! L’opération est potentiellement d’autant plus intéressante que les mensualités de ces crédits récents sont constituées à 50 % d’intérêt, laissant donc une marge d’économie importante ! En bref, on a pas fini de renégocier…

Sandrine Allonier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...