Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 8 juillet 2014 à 13h25

Elargissement du PTZ+ : Qu'est-ce qui va changer ?


Didier Vitet

Biographie Didier Vitet est le créateur de la société Medicis Patrimoine. Depuis plus de 20 ans, il évolue dans le secteur de l'immobilier neuf. Afin d'aider les futurs acquéreurs, il a créé le site www.medicis-patrimoine.com pour rassembler l'offre de plus de 50 promoteurs nationaux et régionaux afin de facil ...Lire la suite

Alors que la volonté de construction des 500 000 logements par an annoncée par le chef de l’Etat n’est malheureusement pas atteint, le gouvernement actuel semble tout-à-fait sensible à la question du logement.


Mercredi 25 juin 2014, la ministre du logement, Sylvia Pinel, annonçait sur BFM puis en Conseil des ministres des mesures destinées à la relance de la construction et à favoriser l’accession à la propriété. Parmi celles-ci, l’élargissement du PTZ+ tient une place importante. Objectif : étendre le public éligible au PTZ+ pour que les 44 000 prêts à taux zéro + accordés par an se transforment en 70 000.

Qu’est-ce que le PTZ + ?

Rappelons brièvement ce qu’est le PTZ+ dans son état actuel. Signifiant Prêt à Taux Zéro+, il s’agit d’un prêt sans intérêts financé par l’Etat. Accordé aux ménages à revenus modestes à et moyens souhaitant acquérir leur première résidence principale dans le neuf, il est soumis à des plafonds de ressources et prend en compte le nombre de personnes composant le foyer ainsi que la zone d’achat. Il s’agit donc d’un dispositif d’incitation et de soutien à l’achat à destination des primo-accédants.

Quel est le public du PTZ+ élargi ?

Le but du remaniement du PTZ+ est clair : augmenter de 60% au moins le nombre de PTZ+ accordé par année. Le gouvernement souhaite toucher davantage de ménages de classe modeste et de classe moyenne. Pour cela, le coût de l’acquisition pris en compte et la quotité du prêt devraient être relevés, alors que les seuils d’accès seront augmentés. Les plafonds de ressources élargis permettront à davantage d’acquéreurs de bénéficier du PTZ+ pour financer une partie de leur achat, mais aussi d’un montant plus élevé. Le Premier Ministre a d’ailleurs pris pour exemple un couple toulousain aux revenus mensuels nets de 2 250 euros. Jusqu’alors, il pouvait emprunter 43 500 euros grâce au PTZ+. A compter d’octobre 2014, ce même ménage bénéficiera de 49 000 euros à taux zéro et d’un possible différé de remboursement de sept ans au lieu de cinq.

Vers un assouplissement des conditions de remboursement du PTZ+ ?

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Pour élargir le public de primo-accédant, le gouvernement prévoit un assouplissement du PTZ+ dès le 1er octobre 2014. Comment ? En permettant aux ménages des tranches 2 et 3 de bénéficier du différé de remboursement au même titre que ceux de la tranche 1, à savoir les foyers les plus modestes. Ainsi, les primo-accédants de la tranche 1 pourront commencer à rembourser leur PTZ+ après 14 ans, ceux de la tranche 2 au bout de cinq à sept ans et ceux de la tranche 3 après cinq ans. Mais attention, la France entière n’est pas concernée par cet assouplissement. Seuls les acheteurs des petites villes (zone B2) et de la France rurale (zone C) pourront bénéficier de ces nouvelles et avantageuses conditions de remboursement. Ces secteurs affichent des prix de l’immobilier neuf moins élevés que les grandes villes, donc plus facilement accessibles pour un premier achat.

Le PTZ+ fait son grand retour dans l’ancien…

… Sous certaines conditions. Si le PTZ+ est aujourd’hui réservé à l’acquisition d’un bien neuf, un nouveau PTZ est en cours de création. Il vise les acheteurs désireux de devenir propriétaire d’un logement ancien nécessitant des travaux de réhabilitation à la campagne. Ce dispositif devrait être mis en place début 2015 visant à « favoriser la revitalisation des centres bourg ». Dans les semaines à venir, le gouvernement diffusera une liste des communes prochainement éligibles au PTZ dans l’ancien. Parmi les autres mesures annoncées visant la relance de la construction en France, on notera une révision du zonage Duflot et un encadrement des loyers transparents, favorisant le retour des investisseurs sur le marché.

Didier Vitet - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 01/09/2014 à 11:12 par hé-hé

    arrête ta propagande Jérôme toi même tu sais que tu racontes n'importe quoi : ))

    Le retour de PTZ dans l'ancien c'est quand tu peux acheter un studio de 20 m2 à Paris avec du PTZ. Pour l'instant nous en sommes pas encore là...

    Quand à du neuf à Vélizy, à Vierzon ou à Voiron honnêtement je n'ai rien à foutre : ) Dommage toutefois que c'est de l'argent public qui va direct dans les poches privées mais pour l'instant ça ne modifie pas le prix à Paris ni le loyer.

  • 1 Reco 20/08/2014 à 16:55 par foyerfelin@gmail.com

    Investment suggestion : build to let gives best returns in France.

    800m2 entièrement constructible.

    Beaupouyet, Dordogne, Aquitaine

    Viabilisée, compteurs installés, branchés : eau, électricité

    10 km de Montpon-Ménestérol qui a un bio-coop,

    7 km de Mussidan (accès autoroute) qui a divers établissements scolaires.

    3 km d Beaupouyet qui a un petit école, la Poste, restaurant, bar.

    30 km de Bergerac avec son aéroport international,

    60 minutes de Bordeaux et de Périgueux dans l'autre direction

    Orienté Sud-est (voisins au côté nord).

    Ligne téléphonique le long de la route, touchant la parcelle sur 20 mètres.

    Bornage fait.

    Diagnostiques ont été effectuées récemment (aucun nuisance).

    Situé sur le commune du charmant village de Beaupouyet

    Libre de constructeur, ce terrain a été vue et approuvé pour construction par les constructeurs Ami-bois.fr , Maisons Copreco, E.C.G., SIC habitat, maisons Omega, et Leader habitat, déjà et d'autres pourront être approchés.

    Prix : 15 000 euros

    Tél : 06.63.61.06.74

  • 0 Reco 07/08/2014 à 11:11 par Maxence

    "Seuls les acheteurs des petites villes (zone B2) et de la France rurale (zone C) pourront bénéficier de ces nouvelles et avantageuses conditions de remboursement."

    C'est inexact. Les profils de remboursement s'appliquent à toutes les zones. Mais les barèmes se sont durcis pour les Zones A et B1 : il est plus difficile d'accéder aux conditions de remboursements avantageuse qu'avant octobre 2014.

  • 0 Reco 09/07/2014 à 13:20 par jérome

    meme le PTZ dans le neuf est fortement ugmenté: ahahhahahhahahhahahahhaha hha

    les prix vont exploer: depechez vous avant que cela n'arrive!! les taux eux vont reaugmenter aussi!! depechez vous!!!!!

  • 1 Reco 09/07/2014 à 13:13 par jérome

    tout a fait libpub!!

    je vous lavais dit que le tz dans l'ancien reviendrait: et cest qui qui avait raison?

    de source sure je peux aujoudhui vous affirmer, que les 50 milliards vont etre vite trouver:

    1) suppressions des allocs pour les familles gagnant plus de 4000 euros / mois
    2) intérets du livert A et PEL fortement baissé, ou imposés des le debut
    3) impots sur l'epargne::: ahahhahahhah et oui.... isl le feront car ils n'ont rien a perdre: ils savent qu'ils sont foutus pour 2017...là on va se marrer!!
    ahhahahhah

  • 0 Reco 09/07/2014 à 13:11 par jérome

    Fantstique: le PTZ dans l'ancien. Alors que bcp de gauchistes bobos ici m'insultait d'un retour du PTZ dans l'ancien, là ils font moisn les malins: la gauche est au pouvoir est fait de a politique sarkozienne encore plus poussée: ahahhahahahhahha

    les prix dans les ampagnes vont a noiveau exploser, et cela va se propager dans les villes:

    ahahhahahhaa

    cela ne sert donc a rin d'aendre: achetez vite et dans le neuf!!!

  • 0 Reco 08/07/2014 à 19:10 par LibDub

    Il a l'air bien aigri le Michel !
    Pour rembourser une bonne parti de la dette, il suffit de piquer quelques pour-cents dans l'épargne des français qui dort inutilement, et le tour est joué :)

  • 1 Reco 08/07/2014 à 18:44 par Michel

    un prêt sans intérêts financé par l’Etat.... avec quel argent? celui de notre immense dette?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...