Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 30 janvier 2017 à 17h06

En ce début d'année 2017, on peut encore emprunter à moins de 1% !


Sandrine Allonier

Biographie Responsable des Relations banques pour Vousfinancer.com, diplômée d’un DEA et d’une maîtrise d’Économie Internationale de l’Université Paris IX-Dauphine, Sandrine Allonier a débuté sa carrière en 2005 comme journaliste économique avant de devenir responsable des études économiques et porte-parole de ...Lire la suite

Malgré quelques craintes début décembre, les taux accordés aux meilleurs profils n’ont pas été réellement impactés par les hausses de taux de la fin 2016. Ils atteignent toujours des records pour les meilleurs profils qui décrochent encore sur 20 ans 0,90% à Nantes ou 0,95% à Marseille.

Malgré le mouvement de remontée des taux initié en fin d’année, les banques ont continué d’accorder des taux historiquement bas aux meilleurs profils d’emprunteurs, appliquant de fortes baisses de taux par rapport à ceux affichés dans leurs barèmes. Nous pouvons ainsi constater que certains emprunteurs peuvent encore emprunter à des taux inférieurs à un 1% sur 20 ans. Dans ce contexte de forte concurrence interbancaire, les hausses de taux devraient rester limitées en 2017, pour le plus grand bonheur des futurs emprunteurs !

Finalement, malgré quelques craintes début décembre, les taux accordés aux meilleurs profils n’ont pas été réellement impactés par les hausses de taux de la fin 2016. Ils atteignent toujours des records pour les meilleurs profils qui décrochent encore sur 20 ans 0,90% à Nantes ou 0,95% à Marseille. Cela s’explique notamment par le fait que la plupart des banques sont prêtes à accorder de fortes décotes pour capter des clients à fort potentiel.

Les banques restent incitées à prêter

En outre certaines banques n’ont pas encore remonté significativement leurs taux, creusant ainsi l’écart avec la concurrence. Cette stratégie offensive dans un contexte de forte concurrence entre les banques devrait contribuer à limiter la hausse des taux, notamment au premier semestre. S’il est vrai que plusieurs grandes banques nationales ont remonté leurs taux de crédit en janvier, elles l’ont fait de façon limitée afin de ne pas brusquer le marché.

Les banques ont des objectifs de production de crédit pour 2017 très ambitieux car équivalents, voire supérieurs, à ceux de 2016 qui a été une année record. C’est pourquoi, tant que la Banque Centrale Européenne ne remonte pas ses taux de refinancement proches de zéro et son taux de dépôt toujours négatif, les banques restent incitées à prêter ! Et pour cela, elles devront maintenir des taux de crédit attractifs en 2017, et pourraient même peut-être faire le choix de les baisser à nouveau au printemps, période clé pour l’immobilier.

La fin d’année a été assez compliquée à la fois pour les emprunteurs, réveillés par la hausse des taux qui a déclenché les demandes de prêt et renégociations des attentistes, et pour les banques qui ont reçu un afflux massif de dossiers et ont dû en refuser certains, victime de leur propre succès. Ce phénomène a engendré un allongement des délais de traitement en passe de se normaliser, même si aujourd’hui, les banques continuent à traiter en priorité les dossiers de financement d’acquisition.

Sandrine Allonier - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...