Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 9 mai 2012 à 17h37

Environnement : Nouvelles exigences portant sur le Dpe des centres commerciaux


Gabriel Neu-Janicki

Biographie Avocat à la Cour, fondateur du Cabinet NEU-JANICKI, il est membre de la Royal Institution of Chartered Surveyor et dispose du statut de mandataire en transactions immobilières (Chartered Surveyor - MRICS). Son cabinet intervient principalement en droit de l'immobilier et en droit de la construction ...Lire la suite

A compter du 1er juillet 2012, un nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) applicable aux locaux des centres commerciaux existants en métropole proposés à la vente ou à la location.

En d'autres termes, en cas de mise en vente ou de mise en location de centres commerciaux existants à compter du 1er juillet 2012, le bailleur devra obligatoirement présenter à l'acquéreur ou au locataire le diagnostic de performance énergétique du bâtiment, réalisé dans les conditions et selon les nouvelles exigences fixées par l'arrêté du 18 avril 2012.

Plus précisément, les nouvelles dispositions dudit arrêté s'appliquent aux parties communes et privatives des centres commerciaux pourvues d'un mode commun de chauffage, de refroidissement ou de production d'eau chaude sanitaire, auxquelles des énergies communes sont délivrées par le gestionnaire de l'ensemble immobilier.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Tout diagnostic de performance énergétique fera l'objet d'une visite du bâtiment par la personne certifiée qui l'élabore. Il convient de rappeler que ne sont concernés que les locaux situés en métropole. Sont donc exclus les DOM-TOM.

Outre les exclusions prévues par l'article R. 134-1 du code de la construction et de l'habitation, les dispositions de l'arrêté ne s'appliqueront pas aux bâtiments ou parties de bâtiments :

  • ― qui, en raison de contraintes liées à leur usage, doivent garantir des conditions particulières de température, d'hygrométrie ou de qualité de l'air et nécessitant de ce fait des règles particulières ;
  • ― ou destinés à rester ouverts sur l'extérieur en fonctionnement habituel.

Au sens du présent arrêté :

  • ― les lots considérés sont les locaux pour lesquels de l'énergie est utilisée pour réguler la température intérieure ;
  • ― par énergie renouvelable produite par les équipements installés à demeure, on entend la fourniture d'énergie renouvelable par un équipement situé dans le bâtiment, sur la parcelle ou à proximité immédiate ;
  • ― pour le cas du refroidissement, les émissions de gaz à effet de serre considérées ne prennent pas en compte les émissions de fluides frigorigènes.

Un délai est laissé aux professionnels afin de s'organiser et de régulariser la situation. Ils peuvent donc réaliser des DPE selon l'ancienne réglementation et ce jusqu'au 31 décembre 2012.

Gabriel Neu-Janicki - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 30/05/2012 à 12:43 par ASTER2S

    Ainsi les quatre premières classes (A à D) correspondent à des consommations énergétiques plus élevées.

    Ceci est cohérent puisque les DPE en Tertiaire prennent en compte tous les usages contrairement à l'habitat où seuls le chauffage, l'ECS et la climatisation sont pris en compte.

    Les trois dernières classes (E, F et G) sont identiques à celles utilisées en habitat.

    www.astergenieclimatique. fr


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...