Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 14 décembre 2015 à 14h30

Incubateurs de start-up : où va-t-on ?


Hervé Parent

Biographie Hervé Parent est consultant, spécialiste du marketing immobilier. Auteur de l’ouvrage Le Marketing de l’Immobilier, Dunod. Gérant du cabinet de conseils HP Conseils, il effectue de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier. Fondateur du salon RENT- Real Estate & New Technologies, le salon ...Lire la suite

Les start-up sont l’objet de toutes les attentions ; elles représentent la modernité, la promesse de création d’emplois, un élan de jeunesse dans une économie morose et sclérosée… Aussi, toutes les capitales veulent les accueillir et les mettent en avant dans leur communication. Pour se les approprier, le plus simple est de les loger dans des locaux dédiés et c’est une bonne idée !

En effet, les start-up ont des besoins immobiliers spécifiques ; pas de solidité financière prouvée pour répondre aux exigences des bailleurs classiques, pas les moyens de payer des loyers élevés, le désir d’avoir des espaces de coworking différents des bureaux habituels, un fort instinct grégaire et donc le souhait d’être avec d’autres Start-up. Enfin, elles exigent un emplacement pour un baby-foot qui est absolument nécessaire à l’épanouissement des spécialistes de l’Internet. On notera qu’au Québec, le baby-foot est remplacé par un billard, les espaces y sont plus grands… Le plus souvent, un accompagnement, conseils et coaching, vient s’ajouter à l’offre immobilière.

Pour un investisseur l’équation est insoluble : dépenser pour aménager, ajouter des services sont trop cher quand il s’agit de loger à moindre coût des sociétés fragiles. Aussi, ce sont les pouvoirs publics et les institutionnels qui représentent la quasi-totalité de l’offre.

Au premier plan, la Ville de Paris, avec son opérateur la RIVP, qui gère aujourd’hui dix incubateurs, qui seront dix-sept en 2017 pour près de 7.000 postes de travail. Le plus emblématique est l’immeuble Le Cargo, livré fin 2015, situé boulevard MacDonald avec mille postes de travail. Les spécialistes vont observer avec attention les taux de remplissage. Plus récemment, des grands groupes créent leur incubateur afin de mieux comprendre l’écosystème des ces nouveaux venus, qui peuvent menacer leur modèle économique, mais aussi apporter des solutions face à des ruptures menaçantes. C’est le cas du Crédit Agricole avec Le Village by CA rue La Boétie, La Maison des start-up d’Icade à Aubervilliers, et Issygrid pour Bouygues Immobilier, par exemple.

Il faut saluer ces initiatives qui incontestablement aident les jeunes sociétés à se développer. Deux questions restent ouvertes ; Est-ce que cette offre pléthorique correspond à une vraie demande ? Quelle pérennité pour ce produit immobilier si la rentabilité est durablement faible ?

Hervé Parent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/12/2015 à 10:30 par o.selles@bouygues-immobilier.c

    Bonjour. IssyGrid n'est pas un incubateur de startup, mais un réseau intelligent d'énergie (smart grid) à l'échelle d'un quartier, et qui n'appartient pas à Bouygues Immobilier mais est est un projet mené par 10 entreprises (dont Schneider, Microsoft, ERDF, GE,...). Vous confondez peut-être avec BIRD, le fonds d'investissement de Bouygues Immobilier. A votre disposition pour vous faire visiter le projet et vous aider à ne plus confondre ;-)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...