Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 25 février 2014 à 10h45

Investir dans l'immobilier d'entreprise par le biais de l'assurance-vie


Jeremy Gimenez

Biographie Jeremy Gimenez est conseiller en gestion de patrimoine. Doté d’un master 2 en ingénierie du patrimoine, il a créé avec deux amis un site internet novateur de gestion de patrimoine 100% en ligne ! Parce qu’il considère qu’une bonne gestion patrimoniale doit être accessible à tous, il met à dispositio ...Lire la suite

Face à l’instabilité des marchés financiers et aux réformes fiscales incessantes, les épargnants français sont devenus frileux. Beaucoup de personnes souhaitent investir dans l’immobilier mais n’ont souvent pas / plus le montant nécessaire pour effectuer un tel placement et / ou n’ont plus confiance aux politiques menées par les gouvernements successifs.

Il est cependant tout à fait possible de bénéficier de tous les avantages liés à l’immobilier au travers d’une assurance-vie, placement à la fiscalité avantageuse et relativement stable, en investissant dans l’immobilier d’entreprise, même avec une somme modeste.

Les avantages de l’assurance-vie combinés à ceux de l’immobilier d’entreprise

Investir en immobilier d’entreprise via une assurance-vie : un bon rendement

Par cet investissement, vous bénéficiez non seulement d’un rendement de 2% à 3% supérieur à celui de l'immobilier résidentiel et indépendant des fluctuations boursières mais également d’une rentabilité élevée par rapport aux livrets réglementés ou fonds euro classiques.

Un investissement au risque modéré en raison de la mutualisation du risque « locatif »

Le parc immobilier étant composé d'un grand nombre d'immeubles répartis sur toute la France voir en Europe, la multitude des locataires réduit le poids des impayés.

Aucun inconvénient de gestion La gestion des biens composant la SCPI étant confiée à des spécialistes du domaine.

Une meilleure liquidité de votre investissement

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Vous pouvez facilement récupérer votre mise en procédant à un arbitrage sur votre assurance-vie, ce qui n'est pas possible avec l'achat de SCPI en direct (il faut revendre les parts sur le marché secondaire).

La fiscalité avantageuse de l’immobilier d’entreprise par l’assurance-vie

Bien que votre placement soit de nature immobilière, vous bénéficiez de la fiscalité de l'assurance-vie, plus avantageuse que celle de l’achat en direct de parts de SCPI.

Rappelons qu’en cas de rachat de votre assurance-vie, vous pouvez opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire qui varie en fonction de la durée de détention :

- 35% jusqu’à 4 ans de détention - 15% entre 4 et 8 ans de détention - 7,5%, après abattement de 4 600€ pour un célibataire et 9200€ pour un couple.

Et en cas de succession, vos héritiers bénéficieront d’un abattement de :

- 152 500 € pour les versements effectués avant les 70 ans de l’assuré, avant d’être soumis au prélèvement forfaitaire de 20% - 30 500€ pour les versements effectués après les 70 ans, avant d’être soumis aux droits de succession.

A cela, il convient de rajouter 15,5% de prélèvements sociaux.

Les différents moyens d’investir dans la « pierre-papier » par l’assurance-vie.

Comme pour tout contrat d’assurance-vie, vous pouvez investir au travers d’une assurance-vie dans l’immobilier d’entreprise, par deux moyens :

- Soit directement dans la "Pierre-Papier", qui se décline sous plusieurs formes de fonds accessibles dans les contrats multi-supports : SCPI de rendement, SCI, OPCI, OPCVM axés immobilier…

- Vous pouvez évidemment cumuler ces unités de compte avec un fonds euro investi dans l’immobilier, et bénéficier non seulement du fameux effet de cliquet (les intérêts accumulés chaque année sont définitifs et génèrent, eux-mêmes, des intérêts) mais aussi d’une rentabilité nettement supérieure aux traditionnels fonds euro.

En conclusion, les deux types d’investissement SCPI et assurance-vie sont parfaitement compatibles et s’adressent donc à ceux souhaitant investir dans l’immobilier à moyen terme (8-10 ans) afin de réaliser une plus-value intéressante.

Jeremy Gimenez - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 25/02/2014 à 22:10 par metacryptic

    Mmmmm, mais bien sûr :
    "allez le gogo achète ce que nous n'arrivons pas à fourguer !"
    Etant donné que le secteur de l'immobilier de bureau est en surproduction, que des milliers m² ne trouvent pas preneur..............
    Je me dis qu'encore une fois les conseilleurs ne sont pas les payeurs ..................

  • 0 Reco 25/02/2014 à 16:33 par ghislain_thau

    Bon article, à méditer, surtout connaissant les caractéristiques de la SCI : http://www.panorabanques. com/defiscalisation/inves tissement-immobilier-sci


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...