Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsjeudi 4 février 2016 à 14h32

L'accès au logement pour les jeunes : une priorité du gouvernement en 2016


Thierry Langlois

Biographie Thierry Langlois est responsable de la catégorie Immobilier du site de petites annonces gratuites Vivastreet.com (19 pays, n° 2 en France). Il commence sa carrière dans le web en agence, où il se spécialise dans l’amélioration des performances online de ses clients. Grâce à cette expertise, il rej ...Lire la suite

En France, se loger devient de plus en plus difficile surtout pour les jeunes et primo-accédants. Dans le but de réduire les inégalités et de faciliter l’accès des Français à la propriété et à la location, le Gouvernement prévoit de nouvelles mesures en 2016. Les jeunes deviennent une préoccupation de taille pour l’Etat. Focus sur deux dispositifs majeurs.

Le nouveau prêt à taux zéro, un coup de pouce pour les jeunes

Partout dans l’Hexagone, les prix élevés deviennent une contrainte trop lourde pour grand nombre de ménages. Pour soutenir et favoriser l’accession à la propriété, le prêt à taux zéro a donc été renforcé et élargi. Annoncé le 29 octobre dernier par François Hollande, ce nouveau PTZ  concerne les offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2016, et ce, pour deux ans. Il s’étend notamment à l’immobilier ancien et à l’ensemble du territoire. La mesure permet de financer 40% de l’achat d’un logement neuf, contre 18 à 26% auparavant selon les zones géographiques.

Réservé aux particuliers achetant leur première résidence principale, le PTZ se transforme souvent en apport personnel. Les ménages acquièrent leur premier logement à 34 ans en moyenne*. Ainsi, le dispositif se simplifie pour permettre à davantage de jeunes foyers d’accéder à la propriété. Les emprunteurs bénéficient désormais de plafonds de ressources relevés et de montants de prêts plus importants.

Par ailleurs, les futurs propriétaires peuvent dorénavant différer le début de leur remboursement de 5 à 15 ans, selon leurs revenus. Ces prêts peuvent également être allongés sur 20 ans, afin de réduire les mensualités. En outre, les primo-accédants qui achètent un logement ancien à rénover (avec des travaux représentant au minimum 25 % du prix d’achat) bénéficient maintenant des mêmes conditions d’emprunt à taux zéro. Les jeunes auront la possibilité de devenir propriétaires dans le neuf et dans l’ancien, malgré un apport moins important.

Le gouvernement a affiché un objectif de 120 000 PTZ à la fin de l’année 2016, dont 10 000 dans l’immobilier ancien.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

A noter que certaines propositions non adoptées pourraient aller dans le sens de l’aide aux primo-accédants prônée par le Gouvernement. Parmi celles-ci, la création d’un PTZ pour l’immobilier ancien, sans aucune condition de travaux, ressources et localisation ; ou encore la réduction des frais de mutations pour les primo-accédants dans certaines zones tendues. La réduction de la TVA à 10 % en Ile-de-France selon les ressources des futurs jeunes acquéreurs reste également une piste à creuser.

Une nouvelle garantie loyers impayés destinée aux jeunes locataires

Afin d’améliorer l’accès au logement pour les jeunes, le Gouvernement ne mise pas que sur les primo-accédants, mais également sur la location. Le ministère du logement a annoncé la mise en place de Visale (Visa pour le logement et l’emploi) dès le 1er février. Cette nouvelle assurance loyers impayés vise à sécuriser les locataires venant de décrocher un emploi qui les oblige à déménager.

Ce nouveau dispositif entièrement gratuit pour les bailleurs et les locataires, est financé par Action Logement. Visale couvrira prioritairement les loyers des locataires dont le statut demeure précaire et qui leur impose de se reloger : les personnes de moins de 30 ans en CDD ou en période d’essai, les apprentis ou encore les intérimaires.

Afin d’être éligibles au dispositif, les locataires devront s’acquitter de loyers ne dépassant pas 50% de leurs revenus, avec un plafond de 1.500 euros par mois à Paris intra-muros et de 1.300 euros en province. La garantie couvre les trois premières années du bail, 95% des impayés étant constatés sur cette période**. Ce dispositif, dont le coût est estimé à 130 millions d’euros par an, assurera quelque 150.000 à 200.000 locataires. A noter que les demandeurs d’emploi devraient également profiter de l’assurance dès janvier 2017.

Ce dispositif 100 % gratuit a donc pour but de lever l’obstacle au logement pour les travailleurs jeunes et précaires et ainsi faciliter l’accès à l’emploi.

2016, une année synonyme de mesures pour l’immobilier

Outre les mesures visant à aider les jeunes à accéder au logement, le Gouvernement prévoit bon nombre de dispositifs immobiliers afin de dynamiser le secteur. Parmi ceux-ci, la prolongation du CITE (crédit d’impôt transition énergétique) et de l’éco-PTZ, respectivement jusqu’au 31 décembre 2016 et 2018. Le CITE permet de bénéficier d’un crédit d'impôt de 30% sur les travaux de rénovation énergétique ; l’éco-PTZ est un prêt sans intérêt destiné à financer sous certaines conditions des travaux d'amélioration de la performance énergétique. De plus, l’Etat prévoit de réduire la taxe foncière des terrains à bâtir et reconduit le plan de défiscalisation du locatif neuf (régime Pinel). L’objectif ? Toujours faciliter l’accession à la propriété et encourager l’investissement locatif.

L’avenir dira si ces mesures s’accompagneront d’effets secondaires, telles que l’augmentation des dépenses liées au logement dans le budget des foyers. Face à un tel phénomène, une baisse du pouvoir d’achat des ménages ou encore des inégalités accrues entre propriétaires et locataires risquent de survenir. Malgré une volonté du Gouvernement, les mesures doivent encore faire leurs preuves dans les mois à venir.

*Selon Lefigaro.fr

**Selon l’Association pour l’accès aux garanties locatives

Thierry Langlois - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/02/2016 à 18:48 par franckblack

    encore plus de dette en perspective pour l'état.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...