Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 8 septembre 2015 à 14h35

L'année 2015 en passe d'être une année record pour le crédit immobilier


Sandrine Allonier

Biographie Responsable des Relations banques pour Vousfinancer.com, diplômée d’un DEA et d’une maîtrise d’Économie Internationale de l’Université Paris IX-Dauphine, Sandrine Allonier a débuté sa carrière en 2005 comme journaliste économique avant de devenir responsable des études économiques et porte-parole de ...Lire la suite

Décidément, le marché immobilier nous réserve bien des surprises… C’est pourquoi il est d’ailleurs si compliqué de faire des prévisions en début d’année. Cette année encore, sans que l’on n’ait pu l’anticiper, la production de crédit immobilier devrait afficher un niveau record.

On n’a cessé de le répéter, mois après mois au début de l’année 2015, les taux de crédit immobilier ont atteint des niveaux records, entrainant une forte hausse de la demande de crédits immobiliers et en particulier des renégociations de prêt. Les courtiers notamment, en première cible, ont vu le nombre de demande de prêts doubler et les dossiers de renégociations de prêts augmenter de façon exponentielle, mois après mois. Du jamais vu ! Dans les banques, le constat est le même : sur les premiers mois de l’année 2015, la demande a explosé. Résultat, en mai, au moment où les taux de crédit étaient au plus bas et les jours de congés très nombreux, les capacités de traitement de dossiers dans les banques ont été inférieures aux fluxe de demandes, provoquant un embouteillage et un inévitable accroissement des délais de traitement, là encore, inédit ! Dans ce contexte, début septembre, beaucoup de banques ont déjà atteint leurs objectifs de production, c’est-à-dire accordé le montant de crédits qu’elles s’étaient fixés en début d’année.

Faut-il alors s’attendre à un coup de frein de la part des banques voire à la fermeture du robinet du crédit ? Je ne le pense pas. Le crédit immobilier reste pour les banques un vecteur essentiel de conquête de nouveaux clients et avec la légère remontée de taux de crédit immobilier constatée ces dernières semaines – et les contreparties demandées - ce vecteur de conquête reste rentable. En outre les banques se livrent une forte concurrence et souhaitent maintenir les parts de marché acquises en début d’année grâce aux taux très bas. Elles continueront donc à prêter en fin d’année, certes peut-être à des taux légèrement plus élevés...

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

On peut donc s’attendre à une année 2015 record en termes de production de crédit immobilier. D’ores et déjà les chiffres de la Banque de France le montre : la production de crédits nouveaux à l’habitat a atteint en juillet son plus haut niveau depuis 2003 (21,2 milliards d’euros contre 12 milliards en janvier 2015). Et au total, à fin juillet, la production de nouveaux crédits cumulée sur 7 mois atteint 111 milliards, soit presque autant que celle de l’ensemble de l’année 2014 (114 milliards). 2015 sera donc une année record, avec une prévision de 170 milliards d’euros de production de crédits immobiliers et renégociations - voire plus - soit largement plus que les 145 milliards atteints en 2010.

Sandrine Allonier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 10/09/2015 à 12:01 par Ancien207794

    Il serait intéressant de connaître la proportion exacte des renégociations de prêts dans cette hausse de la demande.

    L'embellie présentée est peut-être explicable par les renégociations plutôt que par les prêts de nouveaux acheteurs.

    Autrement dit, cela n'est pas forcément un signe de reprise du marché, plutôt un signe de bon sens des acheteurs d'il y a quelques années qui ont vu qu'ils pouvaient économiser en renégociant leurs prêts, c'est tout.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...