Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 9 novembre 2010 à 08h38

Le goût actuel du vintage, révélateur des faiblesses de notre époque


Patrick Chappey

Biographie Patrick Chappey est entrepreneur dans l’immobilier depuis plus de 20 ans. Dans le cadre de la gestion de ses agences immobilières et Cabinets d’administration de biens, il s’est rendu compte qu’environ la moitié des propriétaires en France gérait eux-mêmes leur propriété immobilière pour des raisons ...Lire la suite

A Paris, au musée des Arts Décoratifs, vient de démarrer Moby Boom, une exposition sur le design français de ces années unanimement qualifiées de «trente glorieuses » : 1945-1975. Que reste-t-il de cette époque bénie par la croissance et qui s’est achevée par une crise du pétrole ?

Assurément, plein d’idées comme autant de signes d’une envie de vivre différemment, de réinventer son quotidien et de faire de la période de la guerre une frontière entre deux époques. Durant ces années-là, l’habitat fait un bond en avant, les architectures audacieuses se multiplient, des matériaux inattendus comme le plastique font leur apparition, les meubles se veulent modernes, c’est à dire à la fois confortables, innovants, pratiques, peu encombrants et multi-fonctions. C’est peu dire de leur ambition.

Quarante ans plus tard, ces années suscitent de nouveau l’enthousiasme. Il suffit de se rendre aux Puces ou de jeter un coup d’œil sur les pages des magazines de déco pour s’en convaincre… jamais le vintage n’a été autant à la mode. Il ne s‘agit pourtant pas ici de nostalgie car ceux qui recherchent des pièces 50, 60 ou 70 pour leurs intérieurs, population pour l’essentiel « bobo », n’ont pas connu cette époque. Outre la quête d’objets « dans l’air du temps », ils se laissent séduire par leurs formes simples, leurs jeux de couleurs et de matières... Il s’agit pour eux davantage d’apprécier les audaces esthétiques d’une époque que de chercher à la revivre.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Comme une manière de prendre conscience que la distance qui sépare celle-ci d’aujourd’hui ne se mesure pas seulement en nombre d’années…

Patrick Chappey - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...