Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 5 octobre 2011 à 09h00

Le nom de l'acquéreur et la déclaration d'intention d'aliéner


Christophe Buffet

Biographie Christophe Buffet est Avocat spécialiste en droit immobilier et en droit public depuis 21 ans. Il est le rédacteur de BDIDU, le blog de Droit immobilier et Droit de l’urbanisme, qui décrit par des articles quotidiens l’actualité juridique et judiciaire du droit immobilier et du droit de l’urbanisme ...Lire la suite

La déclaration d'intention d'aliéner est un document normalisé que le notaire du vendeur d'un bien soumis à droit de préemption fait parvenir à la commune pour l'informer de la vente projetée.

La réception de ce document par la commune fait courir le délai de deux mois pour préempter.

On pense, le plus souvent, que ce document doit mentionner le nom de l'acquéreur avec lequel un compromis a pu être conclu en préalable à l'envoi de la déclaration d'intention d'aliéner.

Cela est inexact.

Les tribunaux, comme le ministre à qui la question a été posée il y a quelques années, considèrent que la mention de l'acquéreur potentiel ne doit pas figurer obligatoirement sur la déclaration d'intention d'aliéner.

Il est donc possible de ne pas le mentionner.

Cela n'est pas sans intérêt, car il est arrivé parfois que le critère sur lequel des communes se fondaient pour préempter ou non était le nom du futur acquéreur.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Christophe Buffet - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...