Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 7 mars 2017 à 15h52

Le poids des acquéreurs étrangers sur les ventes immobilières en Espagne


Julien Gondeau

Biographie Julien Gondeau est un professionnel du secteur immobilier depuis plus de 10 ans, il est le créateur de OuiFind qui propose un service immobilier sur mesure pour les francophones souhaitant acquérir un bien immobilier à Barcelone. Diplômé de l’Institut Supérieur du Commerce de Paris, il est inscrit ...Lire la suite

Dans un contexte de croissance économique soutenue après de longues années de crise, le rebond des ventes immobilières en Espagne se confirme trimestre après trimestre. Ce rythme croissant est accompagné d’un intérêt de la part d’acquéreurs étrangers qui ne se dément pas.

En 2016 la part des acquéreurs étrangers a représenté 13,25% du total des ventes avec une pointe à 13,44% au deuxième trimestre 2016. Cette part est en légère augmentation par rapport à 2015 (13,18%) mais le volume a fortement augmenté : 53 500 unités ont ainsi été acquises par des acquéreurs étrangers (proche du record de 2007). Ce chiffre est également le plus élevé depuis 2009 et le début de l’augmentation ininterrompue de la part des acquéreurs étrangers dans les achats immobiliers en Espagne. Toutefois sans le Brexit la demande étrangère aurait été encore plus forte en 2016.

Un effet Brexit relatif

De 2015 à 2016 on observe une claire baisse du nombre d’acquéreurs britanniques de biens immobiliers en Espagne : 16,40% au 4ème Trimestre 2016. L’incertitude - issue du Brexit - sur les futurs accords bilatéraux quant à la liberté de circulation et statut d’expatrié rend les décisions d’achat des britanniques plus difficiles. Cependant les britanniques conservent largement leur place de leaders parmi les acquéreurs étrangers, avec 19% du total des achats réalisés par les étrangers sur le total de 2016.

les Français (8,05%) et les Allemands (7,69%) complètent le podium. Les acquéreurs français perdent cependant du poids depuis 2014 et sont quasiment dépassés par les allemands. Il en va de même pour les acquéreurs russes dont le poids diminue constamment depuis quatre ans sur fond de perte de valeur du rouble.

Avec la baisse du poids des Britanniques et des Russes, on assiste à une plus grande diversification des nationalités parmi les acquéreurs étrangers offrant ainsi au marché espagnol une plus grande sécurité et moins de dépendance aux facteurs géopolitiques. Notons ainsi la part des suédois (6,72%), des belges (6,03%) ou des italiens (5,41%), le reste des nationalités se situant sous les 5%.

La côte méditerranéenne espagnole continue à séduire les étrangers

les régions attirant le plus d’étrangers sont Alicante (42,57% des achats immobiliers), les Îles Baléares (35,61%), Malaga (34,14%) et Girona (Costa Brava) avec 32,71%.

les Français sont les étrangers qui achètent le plus de biens immobiliers en Catalogne (25,25% du total des achats par les étrangers). Les anglais restant leaders sur les communautés de Valence, Murcia, Andalousie et Îles Canaries.

Il est fort probable que la tendance à la hausse de la part des acquéreurs étrangers continue en 2017. Les taux d’intérêt et la conjoncture économique favorable en Espagne, qui présente un fort attrait touristique du fait de sa stabilité politique dans un contexte international perturbé, sont sans doute les meilleurs gages de cette tendance.

*Chiffres issus du rapport annuel du collège des Registradores de España

Julien Gondeau - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...