Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsvendredi 25 novembre 2011 à 08h51

Le taux d'endettement à 30 % : La limite pour un crédit serein


Joël Boumendil

Biographie Joël Boumendil débute sa carrière dans le secteur du courtage en immobilier en 1987. Après avoir évolué au sein de plusieurs fonctions et s’être forgé une expérience professionnelle solide, il décide de fonder le groupe ACE en 1995. En 2008, Joël Boumendil donne une nouvelle impulsion à ACE en lança ...Lire la suite

Dès lors qu’un crédit immobilier est envisagé, il convient d’établir un diagnostic complet de vos finances afin de calculer la capacité d’emprunt et de réaliser ensuite une estimation globale du coût de l’opération immobilière.

La différence entre les revenus et les charges va définir votre capacité de remboursement mensuel et ainsi déterminer la part qui pourra être dédiée à votre crédit immobilier. Dès le départ, il s’agit d’être parfaitement honnête dans le calcul de vos ressources mensuelles, qui correspondent au montant que vous déclarez sur votre avis d’imposition, divisé par 12. De même évitez de sous-estimer vos dépenses, il en va de l’équilibre de votre budget tout au long du crédit. Ce montant ne doit pas excéder 30% des revenus afin de permettre d’assurer le financement des autres postes budgétaires.

Par ailleurs, tous les frais inhérents à l’achat immobilier devront être intégrés à l’estimation du projet : frais de prestataires variés (agence immobilière, architecte), ainsi que les travaux à effectuer, le déménagement, etc.

Un taux d’endettement modulable

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Il n’y a aucun contexte juridique autour de ce plafond maximum de 30%, cependant les banques l’ont communément admis dans le but de protéger les ménages les plus exposés. Faire le forcing auprès de votre banquier si vous dépassez ce plafond, risque de vous engager dans une situation difficile à tenir sur le long terme. Je vous conseille au contraire de chercher à diminuer volontairement ce taux afin de limiter l’impact du remboursement sur le budget mensuel et ainsi préserver votre capacité de financement d’autres projets (nouvel enfant, voyages, études, etc.). Pour que la part de remboursement de votre crédit ne soit pas de 30% mais de 25% par exemple, le calcul suivant est à faire :

C (capacité d’achat) = 0,25 R (revenus nets).

Un remboursement mensuel ajustable

Divorce, chômage et maladie sont autant d’atteintes à la capacité de remboursement du crédit qui de ce fait, doit être réévaluée. Avec l’aide de votre courtier en crédit ou votre banquier, des solutions permettant de suspendre ou de réajuster les mensualités de remboursement de votre crédit pourront être mises en place. Il détient une vision globale de l’évolution du crédit et de ses différentes options, il pourra ainsi vous exposer les aides à votre disposition.

Dans le cas inverse, lors d’une augmentation des revenus (augmentation de salaire) ou d’un gain d’argent ponctuel (héritage, prime exceptionnelle), la logique voudrait une révision à la hausse des mensualités ou un remboursement anticipé de votre crédit. Cependant, il peut être opportun d’envisager d’autres solutions qui pourront alléger vos charges mensuelles. Y’a-t-il d’autres crédits en cours, à la consommation notamment, qu’il serait plus judicieux de recouvrir ? Est-il intéressant de constituer une épargne ? Quels sont les autres dépenses à venir ?

Avant tout engagement dans un crédit immobilier et tout au long de celui-ci, je vous conseille donc de bien évaluer vos finances et d’étudier toutes les solutions disponibles avec votre courtier ou votre banquier (prêts, avantages fiscaux) : ils sont vos meilleurs alliés pour vous accompagner dans une gestion souple et intelligente de votre crédit.

Joël Boumendil - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/11/2011 à 08:09 par poilagratter

    il a raison antoine!! restez locataire , ça permet aux investisseurs de rembourser leur crédit avec votre loyer et de se constituer un joli patrimoine...ya aussi la solution de filer chez Décathlon acheter une tente Queschua qui s'ouvre en 5 secondes et d'aller squatter sous le pont des soupirs.....

  • 0 Reco 25/11/2011 à 18:14 par Friand

    Clair surtout pas à Paris...
    Quand vous achetez à 8000 euros le m², les frais de notaire commencent à chiffrer.
    Achetez là où les prix sont bas c'est tout.
    Vous dépenserez moins avec un meilleur espoir de plus-value.
    Après... si vraiment vous avez pas le choix... tant pis !

  • 0 Reco 25/11/2011 à 17:43 par antoine

    une seule solution, cest tres silmple: n'achetez pas!

    cest surévalué de 25% !!!! amoins que vous soyez un maso d'acheter au prix fort!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...