Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsvendredi 21 août 2015 à 14h24

Pas de vacances pour l'immobilier !


Hervé Parent

Biographie Hervé Parent est consultant, spécialiste du marketing immobilier. Auteur de l’ouvrage Le Marketing de l’Immobilier, Dunod. Gérant du cabinet de conseils HP Conseils, il effectue de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier. Fondateur du salon RENT- Real Estate & New Technologies, le salon ...Lire la suite

L’analyse des statistiques de recherches immobilières sur Internet montre que les acheteurs ne prennent pas de vacances l’été : les vendeurs et les professionnels doivent en tenir compte.

Le marché immobilier est saisonnier et on constate un pic du nombre de ventes au troisième trimestre, conséquence des compromis signés trois mois plutôt au printemps. Les agents immobiliers et les notaires ont intérêt à décaler leurs congés s’ils veulent récolter en été les fruits de leur travail du printemps.

Les vendeurs n’ont pas plus le droit de se reposer en août, même si traditionnellement on considère que mai et juin sont les meilleurs mois pour mettre en vente un bien, pour plusieurs raisons ; les familles préfèrent déménager l’été pour se synchroniser avec la scolarité des enfants ; la lumière des beaux jours facilite la mise en valeur des biens et les acheteurs sont de meilleure humeur en mai qu’en février… En effet, l’analyse des statistiques Internet apporte un éclairage nouveau qui contredit les idées reçues. Elles montrent que les acheteurs sont toujours actifs en juillet et en août. En 2013 et 2014, Google Trends, l’outil statistique de Google, montre des pointes de recherche sur les mots clés « Maison à vendre » et « Appartement à vendre ». En 2015, Google prévoit plus de recherches sur « Agence Immobilière » en juillet en août qu’en avril et mai ! De son côté, l’institut Médiamétrie publie des courbes de fréquentation des trente premiers sites Internet immobiliers (portails d’annonces, réseaux, promoteurs…)où les chiffres sont plus contrastés avec 13 millions de visiteurs uniques en juillet et 11 millions en août 2014, pour une moyenne annuelle de 12 millions, mais certainement pas de torpeur estivale.

Internet présente l’avantage de donner des chiffres fiables pour décrire les comportements et les usages que l’on appréhendait auparavant de façon très parcellaire et difficilement quantifiable. Ces chiffres permettent aux professionnels de mieux adapter leurs offres et tant pis pour les vacances…

Hervé Parent
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...