Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 22 mars 2016 à 14h37

Pourquoi l'investissement est important pour le marché de l'immobilier ?


Pierre Nechelis

Biographie Pierre Nechelis est titulaire d’une maîtrise de droit, d’un MBA et du DES « Gestion de Patrimoine » de l’université de Clermont-Ferrand. Il a démarré sa carrière professionnelle dans la gestion d’actifs. Il a ensuite exercé, pendant 9 ans, le métier de conseiller en gestion de patrimoine, ...Lire la suite

L’économie française est tributaire de la bonne santé du marché immobilier. La construction permet en effet aux ménages de se loger, de limiter la hausse des prix, de créer des emplois ou encore de générer des rentrées fiscales pour l’Etat. Il est donc primordial de favoriser tant l’accession que l’investissement.

En 2015, le marché de la construction dans le neuf a renoué avec la croissance grâce aux investisseurs. Les ventes s’établissent à 122 781 unités, soit une progression de 13.6% par rapport à 2014.

Ce chiffre reste pourtant en deçà des 134 520 unités atteintes en 2010. La progression des ventes a été principalement tirée par les investisseurs : ceux-ci ont acheté 49 564 logements* soit une hausse de 43.8% par rapport 2014. Les accédants ont quant à eux acheté 43 624 unités soit une baisse de 1.7% sur un an.

L’évolution de la répartition des ventes entre investisseurs et accédants est intéressante. En 2010 et 2011, l’investissement était prépondérant : il représentait respectivement 47.44% et 41.45% des ventes, contre 33.97% et 35.7% pour l’accession.

De 2012 à 2014, la tendance s’est inversée puisque l’accession représentait respectivement 41.5%, 43.6% et 41.07% des ventes contre 30.8%, 29.07% et 31.8% pour l’investissement. Le retour des investisseurs amorcé en 2012, s’est effectué dans un marché en crise dont le volume global a baissé de près de 24%.

En 2015, le marché est reparti. La dynamique était insufflée par l’investissement qui représentait 40.37% des ventes, contre 35.53% pour l’accession. Les prix quant à eux ont légèrement augmenté (+0.8%) en raison d’un déséquilibre croissant entre l’offre et la demande.

En volume, l’investissement est beaucoup plus réactif à la conjoncture que l’accession. Pour preuve, les ventes aux ménages investisseurs ont baissée de 53.4% entre 2010 et 2013, alors que le marché de l’accession n’a baissé que de 2.4% sur la même période.

L’économie française est tributaire de la bonne santé du marché immobilier. La construction permet en effet aux ménages de se loger, de limiter la hausse des prix des logements tant dans le neuf que dans l’ancien, de créer des emplois (par nature non délocalisables) et de générer des rentrées fiscales pour l’État (TVA, impôts locaux).

Il est donc primordial de favoriser tant l’accession que l’investissement. L’élargissement du PTZ en début d’année 2016 est une mesure qui confortera probablement le marché de l’accession. La poursuite des dispositifs Pinel et Bouvard d’incitation fiscale à l’investissement immobilier est d’autant plus importante que le marché y est très sensible. En effet, le succès du dispositif Pinel en 2015 montre bien la façon dont il répond aux attentes actuelles des investisseurs.

* hors ventes en bloc et résidences services

Pierre Nechelis - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...