Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 10 mai 2010 à 11h35

Propriétés privées ou sécurisées ?


Patrick Chappey

Biographie Patrick Chappey est entrepreneur dans l’immobilier depuis plus de 20 ans. Dans le cadre de la gestion de ses agences immobilières et Cabinets d’administration de biens, il s’est rendu compte qu’environ la moitié des propriétaires en France gérait eux-mêmes leur propriété immobilière pour des raisons ...Lire la suite

Inspirées par le modèle américain, les résidences sécurisées commencent à se multiplier en France. A l’origine implantées dans le sud pour mieux séduire les retraités nantis avides de soleil, les voici aujourd’hui présentes en région parisienne, prêtes à envahir le reste du pays.

Fait nouveau, le marché de la résidence fermée n’est plus réservé aux riches propriétaires : il s’adresse désormais à tous ceux qui éprouvent un « sentiment d’insécurité ». Et peu importe de savoir s’ils incarnent une population nombreuse ou non car le discours des promoteurs ne porte plus qu’accessoirement sur la sécurité, délaissée au profit de la convivialité ou de « l’entre-soi ». Plus question en effet d’évoquer grillages ou vigiles, place au cocooning et à la quiétude. Se sentir rassuré, d’accord, mais pour mieux jouir de sa propriété…

Vue de l’intérieur, la sécurité a tout de suite plus d’allure... Après avoir contribué à amoindrir la mixité sociale en construisant des résidences « ciblées », destinées à une typologie spécifique de clientèle, comment s’étonner que les promoteurs immobiliers soient aujourd’hui tentés de proposer des résidences sécurisées ?

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Attention toutefois à ne pas rendre « l’entre-soi » synonyme de ghetto et à ne pas faire de la soi-disant attente de sécurité des Français un argument de vente… car l’immobilier ne doit pas être un facteur d’exclusion, mais de cohésion…

Patrick Chappey - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...