Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 30 janvier 2012 à 08h50

Tout savoir de l'assurance emprunteur


Joël Boumendil

Biographie Joël Boumendil débute sa carrière dans le secteur du courtage en immobilier en 1987. Après avoir évolué au sein de plusieurs fonctions et s’être forgé une expérience professionnelle solide, il décide de fonder le groupe ACE en 1995. En 2008, Joël Boumendil donne une nouvelle impulsion à ACE en lança ...Lire la suite

Lorsque vous vous lancez dans l’acquisition d’un bien immobilier, il vous faut obligatoirement souscrire une assurance emprunteur pour vous couvrir des risques suivants : décès de l’emprunteur, invalidité permanente et absolue ou incapacité temporaire de travail. La nébuleuse des possibilités en matière d’assurance emprunteur étant assez vaste, voici un premier décryptage.

Les assurances obligatoires

Quelle que soit la nature de votre dossier, la banque vous demandera de souscrire une police d’assurance emprunteur. L’obligation n’est pas légale, mais si vous ne voulez pas prendre d’assurance, la banque refusera votre dossier. Il vous faut donc obligatoirement vous couvrir pour ces trois cas de figure : le décès, l’invalidité permanente et absolue et l’incapacité temporaire de travail.

En cas de décès ou d’invalidité, c’est l’assurance qui prendra le relais de vos remboursements pour l’intégralité du capital restant dû. Dans les deux cas, l’assurance prend fin lors d’un départ à la retraite, vos revenus n’étant plus sujet à une baisse en cas d’un accident potentiel.

Concernant l’incapacité temporaire de travail, l’assurance prend en charge le paiement des mensualités uniquement durant votre période d’arrêt de travail. Sachez que ce dernier risque est couvert de manière assez inégale selon les contrats. Redoublez donc de vigilance au moment de lire les clauses relatives à celui-ci.

Les assurances facultatives

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Certaines banques vous proposeront également de souscrire éventuellement une assurance perte d’emploi afin de pouvoir faire face à cette situation, notamment pour les profils de salariés exerçant dans le privé. En théorie, le fait de souscrire ou non ce type de police n’impacte pas l’acceptation de votre dossier. On constate cependant dans la pratique que certaines banques peuvent parfois l’imposer malgré son caractère facultatif.

Le questionnaire de santé

Avant de pouvoir souscrire une assurance-emprunteur, la compagnie d’assurance se doit d’établir votre profil santé pour voir si vous présentez des risques ou non. Vous serez donc soumis à un questionnaire détaillé sur vos antécédents médicaux, traitements actuels, accidents éventuels, etc. Selon vos réponses, l’assureur pourra décider de vous octroyer immédiatement la garantie ou d’effectuer des examens médicaux supplémentaires. Si votre situation est trop grave, l’assureur pourra éventuellement faire payer une surtaxe ou exclure votre problème de santé du cadre de l’assurance.

Quoi qu’il en soit, il est important d’être totalement honnête dans les réponses que vous donnerez, sans quoi votre contrat pourra être considéré comme nul.

Joël Boumendil - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/07/2014 à 10:02 par Zoran

    Bonjour,
    je viens de trouver cette présentation (http://www.slideshare.ne t/CandiceDucroc/comment-r eduire-son-taux-assurance -emprunteur) à titre informatif sur l'assurance emprunteur. Qu'en pensez-vous ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...