Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 7 mars 2012 à 09h15

Tout savoir sur l'assurance emprunteur N°6 : Qui assurer et chez qui ?


Joël Boumendil

Biographie Joël Boumendil débute sa carrière dans le secteur du courtage en immobilier en 1987. Après avoir évolué au sein de plusieurs fonctions et s’être forgé une expérience professionnelle solide, il décide de fonder le groupe ACE en 1995. En 2008, Joël Boumendil donne une nouvelle impulsion à ACE en lança ...Lire la suite

Après avoir vu les différents types d’assurance auxquelles vous pouvez souscrire dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier, et afin de clore notre série sur l’assurance emprunteur, il vous faut savoir comment vous assurer au mieux. Autrement dit : qui doit s’assurer dans le foyer, et comment trouver la meilleure offre ?

La récente étude que nous avons réalisée sur le profil de l’emprunteur 2011 montre que 70% des emprunteurs sont en couple. Dans ce cadre, comment s’assurer ? Sur une ou deux têtes ? Par ailleurs, chez qui vous assurer ? Depuis juillet 2010, une nouvelle loi donne un plus grand choix de prestataires aux particuliers. Nos conseils pour bien vous guider.

Garantie : sur une ou deux têtes ?

En règle générale, lorsque deux personnes empruntent et remboursent un prêt immobilier ensemble, la prudence veut que chacun soit assuré en proportion de ses revenus. Ainsi, au moment de souscrire votre contrat, il vous faudra choisir qui est couvert (vous, votre conjoint, ou les deux) et à quelle hauteur.

Si vous empruntez seul, vous vous assurerez à hauteur de 100% sur le montant de vos échéances. Si vous empruntez à deux, les établissements demandent que la répartition de la couverture de l’assurance soit proportionnelle aux revenus des co-emprunteurs. Ainsi, si l’un des conjoints contribue pour 60% aux ressources du ménage, il s’assurera pour 60% et l’autre pour 40%. En cas de décès du premier, l’assurance prendra en charge 60% des mensualités alors que le second conjoint continuera de rembourser 40% des échéances.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à bien vous couvrir, car ces assurances sont essentielles pour bien sécuriser votre situation. Une mauvaise couverture peut très vite se transformer en cauchemar financier. Si vous en avez les moyens, privilégiez alors une couverture totale : 100% sur les deux têtes. La disparition ou l’invalidité d’un conjoint entraîne des dépenses supplémentaires à celles liées à l’immobilier. Si un accident survient, vous n’aurez plus alors à vous soucier de vos remboursements.

La délégation d’assurance

Depuis le 1er juillet 2010, la loi contraint les banques à accepter la délégation d’assurance, c’est-à-dire que l’emprunteur peut maintenant souscrire une assurance autre que celle de la banque dans laquelle le prêt immobilier est signé. Cette option est avantageuse au niveau financier, car elle peut vous permettre de faire jouer la concurrence au niveau de votre assurance. La seule condition requise est que l’assurance que vous prenez doit présenter exactement le même niveau de garantie que celle proposée par votre banque.

Le montant de l’assurance est calculé suivant un pourcentage sur le montant du capital emprunté, avoisinant souvent les 0,40%-0,50%. Grâce à la délégation d’assurance, ce pourcentage peut être réduit de 0,10 à 0,30%, surtout si l’on passe par un courtier immobilier. En effet, leur pouvoir de négociation sur cette dimension du crédit immobilier est particulièrement intéressant. Ainsi, vous pourriez réaliser plusieurs milliers d’euros d’économies. Un bémol : des économies notables ne pourront être réalisées que si vous êtes « jeune » (25-40 ans) et en bonne santé.

Vous avez maintenant toutes les ficelles pour pouvoir vous assurer au mieux dans le cadre d’un crédit immobilier. Si quelques doutes subsistent, votre banquier ou votre courtier sont là pour vous aiguiller, n’hésitez pas à faire appel à eux.

Joël Boumendil - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...