Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 30 mars 2010 à 11h05

Tragédie grecque pour l’immobilier


Hervé Parent

Biographie Hervé Parent est consultant, spécialiste du marketing immobilier. Auteur de l’ouvrage Le Marketing de l’Immobilier, Dunod. Gérant du cabinet de conseils HP Conseils, il effectue de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier. Fondateur du salon RENT- Real Estate & New Technologies, le salon ...Lire la suite

Bâtir des scénarios et leur affecter des coefficients de probabilité est une aide à la décision plus fiable que des prévisions fausses ; voici donc un scénario noir, le lecteur décidera de la probabilité qu’il souhaite lui affecter.

On a perdu les repères du marché immobilier

Depuis deux ans, les experts ont perdu leurs certitudes quant à l’évolution du marché immobilier français. On avait parlé d’atterrissage en douceur, on a eu un trou noir de trois mois. On s’attendait ensuite à une baisse franche, elle fut faible, et encore pas partout. Pour 2010, les prévisions vont de moins quatre à plus quatre pour cent… Pour reprendre la jolie expression d’Henry Buzy-Cazaux dans son blog, les sachants ne savent plus ! Dans ce contexte où les indicateurs sont contradictoires, beaucoup pensent que le marché peut partir brutalement dans un sens ou dans l’autre. Oui, mais lequel ?

Des fondamentaux bien inquiétants

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

L’année 2010 s’annonce mal en France : croissance très faible, chômage stabilisé (au mieux) à un niveau élevé, morale en berne et déficits et dettes publiques records. Et voilà nos amis grecs : Supposons que les « marchés » estiment insuffisante l’intervention de l’Europe pour soutenir la Grèce, la spéculation reprend et l’Euro baisse. Monsieur Trichet retrouve alors ses vieux réflexes et la Banque Centrale Européenne relève ses taux directeurs, sans réfléchir aux conséquences pour le marché immobilier français.

Le blocage avant la chute

Étape suivante, les banques françaises durcissent les crédits immobiliers : taux à la hausse, sélectivité plus grande. Dans un climat économique déprimant, les acheteurs solvables se font de plus en plus rares, mais les propriétaires vendeurs ne veulent pas baisser leur prix. On a alors un arrêt des transactions, qui dure habituellement quatre à six mois. Ensuite, les propriétaires qui souhaitent vendre vite commencent à baisser leurs prix. Les médias font leurs gros titres sur la chute de l’immobilier. Et voilà, le marché immobilier qui repart durablement dans une spirale baissière. Les dégâts pour les agents immobiliers, déjà fragilisés par l’hiver 2008, seront considérables.

Mais le pire n’est pas certain, et puis ce billet paraît le premier avril !

Hervé Parent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 30/03/2010 à 18:47 par avisimmo

    Vu l'état des économies, la hausse des prix immobiliers dans les 2 ou 3 prochaines années est peu probable. La baisse, elle, est plus que probable après 10 ans années de hausse. Si le marché tient c'est uniquement grâce aux aides de l'Etat (voir à ce sujet l'article http://www.immopub.fr/blo g/credit-impot-emprunt-im mobilier&art=34 )


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...