Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 29 mars 2011 à 08h39

Transformer les bureaux en logements : Fausse bonne idée !


Hervé Parent

Biographie Hervé Parent est consultant, spécialiste du marketing immobilier. Auteur de l’ouvrage Le Marketing de l’Immobilier, Dunod. Gérant du cabinet de conseils HP Conseils, il effectue de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier. Fondateur du salon RENT- Real Estate & New Technologies, le salon ...Lire la suite

La pénurie de logements à Paris et la hausse des prix qui l’accompagne poussent à explorer toutes les pistes. Transformer les bureaux vides en logements est alors une solution dont le bon sens est évident, du moins pour les auteurs d’un récent projet de Loi.

On a déjà essayé…

Dans les années 1995, Paris conjuguait déjà pénurie de logements et bureaux vides. Le trop grand nombre de panneaux « Bureau à louer » paraissait être un problème et la Mairie voulait légiférer pour les faire déposer. Des dispositions ont été prises qui accordaient une forte prime aux propriétaires de bureaux qui transformaient leurs immeubles en logements. Cela ne pouvait que marcher, tant le nombre de mètres carrés de bureaux vides était élevé. Mais non, ça n’a pas marché ! Seuls quelques immeubles appartenant à la Ville de Paris ou à des administrations ont été transformés.

Techniquement difficile et cher

Les surfaces de bureaux vides comprennent des immeubles, récents ou anciens, qui ont été conçus pour être des bureaux ; les transformer en appartements est soit complément impossible, soit représente un coût prohibitif. Reste les immeubles Haussmanniens, qui étaient à l’origine des immeubles de logements, leur transformation est possible, mais le coût des travaux nécessaires est un frein réel.

Financièrement insensé

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Mais le blocage vient du bilan financier d’une telle opération. C’est le point clé car les propriétaires sont des investisseurs qui savent compter et pour qui le rendement est la seule raison de détenir un immeuble. Pour le logement, les loyers parisiens sont de l’ordre de 25 euros par m² et par mois, soit environ 280 euros par an. Pour les bureaux, on parle de 400 à 800 euros. Donc, dans de nombreux cas, un rapport de un à deux : qui fera des travaux pour passer du bureau à 600 euros à des logements à 300 euros ? Il faudrait être certain que les bureaux resteront vides cinq ou dix ans : ce n’est jamais le cas ! Voilà pourquoi les bureaux resteront des bureaux.

Hervé Parent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/03/2011 à 11:16 par kinder

    Très bonne analyse. Il faut donc taxer les bureaux vacants depuis plus de 1 an à un montant égal au loyers qui seraient perçus s'il étaient loués en habitation !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...