Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 24 août 2015 à 14h03

Votre banque refuse de vous prêter. Quelles solutions ?


Pascal Beuvelet

Biographie Président Fondateur d’In&Fi Crédits http://www.inandfi-credits.fr/ Promoteur depuis 1975, membre fondateur du réseau Century 21 en France, Pascal Beuvelet maîtrise l’immobilier et la franchise. Au fait des problématiques des particuliers dans le financement de leurs acquisitions immobilières, il s’ ...Lire la suite

Vous envisagez de réaliser un achat immobilier et vous avez besoin d’un prêt. Vous voulez savoir si votre situation vous permet d’obtenir un crédit pour financer l’achat. Très naturellement, vous consultez votre agence bancaire.

Professionnel du crédit, je remarque quotidiennement que les réponses qui sont faites ne sont pas à la hauteur des attentes. Ce constat est corroboré par les nombreux témoignages dans la presse et les réseaux sociaux expliquant que certaines typologies d’emprunteurs seraient ostracisées par les banques.

La banque, une entreprise comme une autre

Vous empruntez, en plus de votre situation personnelle (revenu, apport, âge, santé) plusieurs conditions vont affecter le délai et la réponse qui vous sera faite. Ainsi, si votre demande est hors des pouvoirs de votre interlocuteur ou en l’absence de promesse de vente, il ne vous vous donnera aucune réponse sur laquelle vous pourrez tenir.

La banque est une entreprise comme une autre. Votre conseiller a des objectifs de productivité et il ne s’investira pas dans l’étude formelle et détaillée de votre dossier si celui-ci n’est pas formellement engagé. Or, il n’est pas possible d’avoir une réponse fiable sur un dossier qui nécessite préalablement un investissement temps coûteux. Aussi, seule la fourniture d’un document d’achat (promesse de vente, contrat de réservation) lancera la procédure « officielle » d’étude de votre financement. C’est un premier point.

Ensuite, vous devez savoir, que votre conseiller et le directeur de l’agence ne disposent pas forcément du pouvoir de vous accorder eux-mêmes votre crédit.

Un crédit immobilier n’est pas un crédit à la consommation. L’emprunteur et la banque s’engagent sur des montants importants et des durées longues. C’est pourquoi, pour des raisons sécuritaires et prudentielles, dans chaque agence bancaire les pouvoirs d’engagements sont limités suivant des caractéristiques parfaitement codifiées, propres à chaque dossier d’emprunt (montant, apport, ratio d’endettement, âge santé de l’emprunteur)

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Si, pour l’exemple le plus simple, la limite d’engagement est à 150 000 € et que votre demande de prêt est d’un montant supérieur, vous obtiendrez une réponse de principe du type « Pour moi ça passe ». On l’a bien compris, toute l’ambiguïté est dans le « Pour moi » ! En effet, votre dossier devra être présenté à un comité, qui seul valide l’octroi du prêt. Son accord est indispensable à l’émission de l’offre de prêt qui formalise l’accord de la banque sur les conditions de son prêt (montant, durée, taux, garanties).

Cette procédure interne, propre à chaque établissement de crédits, augmente les délais de réponse surtout, si le comité juge que le dossier qui lui est présenté est incomplet ou imprécis.

Aussi, pour éviter les mauvaises surprises, je conseille à tous les emprunteurs de se renseigner sur les capacités d’engagements de leur interlocuteur. C’est un point très important surtout en ce moment où l’afflux de dossiers a considérablement augmenté les délais d’instruction. Je recommande d’avoir un délai de durée de la condition suspensive de prêt de minimum 60 jours au lieu des 45 jours d’usage.

Par ailleurs, il faut savoir que les conseillers sont généralement peu « récompensés » sur les dossiers de crédits et la tentation de ne pas mobiliser le comité est grande, surtout s’il s’agit d’emprunteurs tels les intermittents du spectacle, les intérimaires, les plus de 55 ans et ceux qui ont des problèmes de santé.

Des solutions

Dans notre économie de libre concurrence, les banques sont en compétition. Ce que l’une refuse l’autre peut l’accepter. Dans cette configuration, la comparaison est un acte de bonne gestion surtout financière quand on sait qu’un crédit a une durée moyenne de 17.5 ans (211 mois) et représente 3.84 année de revenu.

Si vous ne disposez pas du temps nécessaire pour consulter plusieurs banques, je recommande le recours à un courtier en crédits pour lequel l’âge, la santé, l’absence d’apport, la situation professionnelle ne constituent pas d’emblée des critères discriminants.

En outre, il faut savoir que les courtiers accèdent à des plateformes bancaires exclusivement dédiées au financement immobilier. Les directions de ces plateformes spécialisées disposent des plus grands pouvoir d’accord sur les montants sollicités et aussi pour la négociation des taux d’intérêts.

Chaque dossier est un cas unique et nécessite une étude exhaustive, un montage spécifique pour le présenter et le défendre.

Vous n’engagez aucun frais financier car les honoraires du courtier ne sont payables qu’après le déblocage du prêt.

Pascal Beuvelet
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/01/2016 à 10:53 par ARC74

    en effet le systeme bancaire a dès regles de fonctionnement qui n'apparait pas evident pour tous un chacun.
    Le personnel bancaire ne cherche pas spécialement la production de credit mais plus la vente de produits divers et parfois eloignée des opérations bancaires.
    Un courtier peut vous eviter de courir les banques pour la recherche de taux mais aussi pour vous donner l'information et les raisons d'un accord ou d'un refus.
    c'est important de savoir pourquoi et les vraies raisons d'un refus.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...