Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 3Paru le vendredi 1 décembre 2006 à 00h00

Belles villas sur corniche au Roucas-Blanc, à Marseille


Quartier très convoité, le « rocher blanc » plaît pour ses maisons prestigieuses surplombant la mer.

Dans les quartiers sud de Marseille, le 8e arrondissement caracole en tête des adresses chic, mais son voisin le 7e n'a pas grand-chose à lui envier ! Arrimé au Vieux-Port, proche du centre-ville et facile d'accès, il séduit par son côté convivial et la proximité de la mer. Ici, c'est l'ambiance village que l'on vient chercher. C'est moins beau que le 8e arrondissement, avouent certains, mais tout le monde se connaît... Reste que pour s'offrir Bompart, Endoume, Perrier ou le Roucas-Blanc, mieux vaut s'armer de patience et disposer d'un bon budget. Accroché à sa colline, ce quartier se niche juste au-dessus de la corniche. Chemins du Vallon-de-l'Oriol, du Roucas-Blanc, rues Amédée-Autran, Etienne-Mein... sont le fief de villas cossues, noyées dans la verdure.

En effet, ici, hormis quelques résidences de grand standing fermées et sécurisées comme Le Madrid, boulevard Perrier, Les Alpilles ou encore Super Cadenelle, à cheval sur les 7e et 8e arrondissements, les maisons font l'essentiel du marché. Il est vrai que, faute de foncier, les promoteurs n'ont pas le loisir d'y construire beaucoup. Même les maisons ne sont pas récentes. La plupart du temps, ce sont d'anciennes bâtisses des années 1930 retapées au fil des ans par leurs propriétaires successifs et qui offrent aujourd'hui de belles prestations. Les jardins qui partent à l'assaut de la colline sont le plus souvent en restanque (murets de pierres sèches) et restent de dimensions modestes, atteignant le plus couramment de 300 à 500 m2, plus rarement 1 000 m2 à 2 000 m2.

Ce qui fait également le charme de ces maisons, c'est la vue, généralement très dégagée, sur le vallon et Notre-Dame-de-la-Garde et, pour les plus fortunés, sur la mer. Un plus qui se paie le prix fort, en moyenne 30 % au-dessus du prix du marché. Au Roucas-Blanc, il n'est pas rare qu'une maison de 150 à 200 m2, avec garage et éventuellement piscine, se négocie autour de 600 000 euros. Mais pour une vue sur la Méditerranée, les prix s'envolent entre 800 000 et 1,2 million d'euros selon l'espace et le standing.

Côté appartements, bien que les résidences ne soient pas légion, on peut trouver son bonheur à moins de 500 000 euros. Un trois-pièces de 85 m2 avec terrasse entourant l'appartement est parti récemment à 400 000 euros. Avec vue sur la mer en prime !

Colette Sabarly

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...