Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 17Paru le jeudi 1 mai 2008 à 00h00

Bonne tenue des SCPI de bureaux


Les sociétés civiles de placement immobilier spécialisées dans la gestion d'immeubles de bureaux ont maintenu de bonnes performances en 2007. Le climat reste favorable en 2008.

La collecte des sociétés civiles de placement immobilier classiques diversifiées, spécialisées dans la gestion locative d'immeubles de bureaux et plus marginalement d'entrepôts et de commerces, a atteint un nouveau sommet en 2007. Elle s'est élevée à près de 900 millions d'euros, soit une augmentation annuelle de près de 15 %. « C'est un produit de père de famille, accessible et relativement sûr. L'intérêt des souscripteurs pour ce placement peut être vu comme un repli vers des titres non cotés, donc jugés moins risqués. Les marchés ont tout de même pas mal souffert cette année », estime Daniel While, de l'Institut de l'épargne immobilière et foncière. Les résultats du millésime 2007 tendent à donner raison aux épargnants. La performance globale de ces titres non cotés (rendement + valorisation du prix de la part) a atteint 13,17 % sur le dernier exercice, son résultat le plus haut depuis 2002. Le rendement de ce produit a certes été marqué par la hausse des prix de l'immobilier de ces dernières années, mais il reste correct en 2007, à 6,11 %.

Les perspectives de l'immobilier de bureaux sont plutôt positives, notamment en Ile-de-France. « L'année 2008 pourrait curieusement ressembler à 2007 », soit un niveau « très bon » et toujours « proche de celui des années record 2000 et 2006 », note le cabinet de conseil CB Richard Ellis dans son étude annuelle sur le marché des bureaux en région parisienne parue fin mars. Les loyers commerciaux ont continué leur progression après le ralentissement de 2005. Les SCPI ont donc bien résisté aux turbulences qui ont secoué l'économie ces derniers mois. « Le marché locatif ne montre pas de difficultés particulières. Nous restons attentifs, notamment concernant les baux arrivant à échéance, mais nous continuons de louer aux conditions de marché actuelles », confirme Patrick de Lataillade, directeur général délégué du Crédit agricole Asset Management Real Estate.

Contexte favorable

Des changements sont néanmoins notables en matière de transactions et certains s'en réjouissent : « La crise des subprimes a durci les conditions d'accès au crédit pour les entreprises, explique Marc Petillot, responsable de l'information chez Natexis Asset Management Immobilier. Alors que la demande en bureaux reste forte, les fonds d'investissement peuvent plus difficilement faire jouer l'effet de levier pour financer leurs acquisitions. Les SCPI bénéficient dès lors d'une "prime au cash". Elles peuvent acheter les immeubles comptant avec les collectes des épargnants. Elles sont ainsi en position favorable pour mieux négocier les prix. » Plusieurs SCPI espèrent jouer de cette conjoncture. « Il y aura des opportunités d'achat cette année », juge Olivier Dery, du gestionnaire Perial, qui investit principalement sur les marchés de bureaux en province. Le niveau de collecte 2008 devrait être sensiblement équivalent aux bons chiffres de 2007 puisque le marché continue d'être porté par les SCPI à capital variable, dont les souscriptions de parts nouvelles sont possibles à tout moment tant que le plafond de départ n'est pas atteint. Elles représentent presque 80 % de la collecte. Par ailleurs, un certain nombre de SCPI à capital fixe ont prévu d'augmenter le nombre de leurs souscripteurs en 2008. Parmi elles, on peut citer : Elysée Pierre de chez HSBC, PF Opportunité du groupe Perial, Fructipierre pour la société Natexis Asset Management, Seine Invest chez Ixis AEW Europe, AGF Pierre Valor pour Immovalor Gestion ou Atlantique Pierre 1 du groupe UFFI Asset Management

Jorge Carasso

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...