Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 10Paru le samedi 1 septembre 2007 à 00h00

Bonnes affaires à Gerland, Lyon


Dans ce quartier en mutation, l'immobilier connaît un boom sans précédent. N'attendez pas pour profiter de prix encore raisonnables.

Gerland se réveille enfin. Excentrée en lisière sud de Lyon, cette partie du 7e arrondissement était jusqu'à présent dédiée à la location. Depuis une bonne année, elle commence à attirer les candidats à l'acquisition, et plus particulièrement les primo-accédants, qui trouvent ici des prix accessibles, même s'ils ont pris 10 % en un an. La restructuration du quartier engagée depuis plusieurs années porte enfin ses fruits : l'installation des sièges sociaux de grandes sociétés dans des immeubles de verre, l'arrivée du métro, l'implantation du très beau parc de Gerland, deuxième poumon vert de la ville après celui de la Tête-d'Or, l'aménagement des berges du Rhône qui forment une coulée verte de cinq kilomètres, attirent les clients à l'achat ainsi que les promoteurs. De nombreux programmes neufs sont proposés à la vente, de 2 500 à 3 200 euros le mètre carré, et les réserves foncières du secteur promettent encore l'ouverture de nombreux chantiers.

Les appartements anciens commencent eux aussi à intéresser les acquéreurs. On ne trouve pas ici de beaux immeubles haussmanniens comme dans le centre-ville, ni d'habitat bourgeois, mais plutôt des petits immeubles relativement récents ou plus anciens mais assez modestes. Bien rénovés, ils peuvent cependant devenir sympathiques. Les prix s'échelonnent entre 1 800 et 3 000 euros le mètre carré selon la qualité des biens. Pour 150 000 euros, on peut par exemple trouver un trois-pièces de 57 m2 clair et bien rénové à proximité de la station de métro Debourg. Un 65 m2 dans un immeuble d'une vingtaine d'années récemment ravalé, refait à neuf et avec du parquet dans les chambres, se négocie à 170 000 euros, Pour un quatre-pièces avec balcon et parking en sous-sol, il faut compter autour de 200 000 euros, comme pour ce 80 m2 en bon état situé au sixième étage d'une résidence datant de 1989. Avec un budget de 223 000 euros, un jeune couple avec deux enfants vient d'acquérir un T3 de 105 m2. Au deuxième étage d'un petit immeuble ancien, l'appartement est aménagé en duplex avec un beau séjour. Cette famille a l'intention d'y entreprendre des travaux pour y créer deux chambres pour les enfants à l'étage. Un tarif impensable en centre-ville. Toujours dans cette gamme de prix, on trouve dans les nombreux locaux industriels du quartier des lofts à aménager ou déjà habitables, comme ce 90 m2, à proximité des commerces, du métro et des écoles, équipé d'une cuisine américaine avec des Velux qui lui procurent une belle lumière

Catherine Lagrange

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...