Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureaumardi 3 février 2009 à 13h35

2009, année difficile pour l'investissement en immobilier d'entreprise


(LaVieImmo.com) - La chute des investissements en immobilier d’entreprise en France, très forte en 2008, devrait se poursuivre cette année, selon une étude du cabinet en conseil Atisreal rendue publique mardi. Le spécialiste prend soin de relativiser l’ampleur de l’ajustement.

Sur l’ensemble de l’année 2008, les investissements en question ont représenté 15,6 milliards d’euros en France, accusant un ralentissement de moitié par rapport au record de 30,7 milliards de 2007. Une étude par trimestres montre néanmoins une légère amélioration de tendance en fin d’année. Le quatrième trimestre se solde ainsi par une contraction de 47,8 % du volume des investissements en immobiliers d’entreprise (3,6 milliards d’euros), contre des baisses de 49,3 et 54,9 % aux troisième et deuxième trimestres (3,4 et 3,7 milliards respectivement). « Malgré l’aggravation de la crise financière, aucune accélération de la baisse des placements n’a été observée en fin d’année », constate Atisreal. Le spécialiste ajoute que « les volumes investis au cours du quatrième trimestre ont finalement été très similaires à ceux observés au cours des deux précédents ».

Année difficile en vue En termes de perspectives, Atisreal prédit « une année 2009 moins bonne que 2008, avec un premier semestre très difficile ». Le montant des investissements en immobilier d’entreprise devrait être compris en fin d’année entre 10 et 12 milliards d’euros. Soit le niveau le plus bas depuis l’année 2003.

Parmi les causes du ralentissement des investissements entre 2007 et 2008, on trouve, sans surprise, les modifications de l’accès au crédit. « Les précédentes années avaient été marquées par un octroi massif de crédits et un recours généralisé à l’effet de levier. Ces derniers ne tenaient plus compte des risques immobiliers, et ne trouvaient leur justification que dans l’anticipation erronée de baisse des taux et de hausse des loyers », explique Atisreal. « La crise actuelle a, indiscutablement, porté un coup d’arrêt fatal à ces anticipations et aux conditions de financement très accommodantes ».

Il n’est pas exclu que les conditions d’accès au crédit s’améliorent au cours des prochains mois, sous l’effet, notamment d’un assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et des divers plans de relance. « Elles ne retrouveront pas pour autant les conditions très accommandantes des années record », prédit le spécialiste. On ne devrait donc pas revoir de sitôt des volumes d’investissement comparable à ceux, exceptionnels, de 2006 et 2007.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...