Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureaumardi 8 mars 2016 à 12h39

À quoi ressemblera le bureau de demain


L'immobilier de bureau doit s'adapter aux nouvelles formes de travail, comme le coworking ou le nomadisme. Pour Philippe Depoux, directeur général de la foncière Gecina, tout va se jouer sur les services.

(LaVieImmo.com) - Fini les immeubles de bureaux où les entreprises, quelles que soient leurs activités, doivent caser leurs salariés dans des murs formatés. "Les besoins évoluent, les entreprises ne fonctionnent plus de la même façon, l'immobilier de bureau doit innover", explique sur BFM Business Philippe Depoux, directeur général de Gecina, une foncière spécialisée dans l'immobilier de bureaux à Paris. "Le bureau de demain, c'est plus un espace de travail" affirme-t-il.

Il faut donc que les immeubles proposent des lieux qui s'adaptent aux multiples formes de travail qui se développent. "Il y a le coworking qui consiste à travailler à plusieurs dans des locaux, les tiers lieux qui consistent à travailler dans des endroits qui ne sont pas votre bureau habituel. On peut aussi parler du nomadisme où les gens viennent travailler dans des locaux en n'ayant pas de bureaux affectés", énumère Philippe Depoux.

Mutualiser les places de parking

Mais la véritable métamorphose opérée par cette nouvelle génération de programmes immobiliers réside dans les services. "Il faut apporter des services à l'utilisateur de l'immeuble, qui n'est pas seulement le signataire du bail. C'est aussi l'utilisateur final qui a besoin d'être informé et d'avoir un tas de services à sa disposition", explique le directeur général de Gecina.

L'objectif est de fournir du sur-mesure et avec pour référence la qualité des services hôteliers. Ces bureaux seront donc desservis par une conciergerie qui pourra simplifier la vie des salariés.

Mais il y a plus original encore. "On va proposer de fusionner les services dans les immeubles. Pourquoi un utilisateur d'un immeuble A ne pourrait pas utiliser les parkings, les salles de réunion, le restaurant d'entreprise d'un immeuble B?", souligne Philippe Depoux. Techniquement, la solution est déjà au point.

Gecina vient d'ailleurs de signer un accord avec Indigo (ex-Vinci Park) pour mettre à disposition du grand public les places de parking non utilisées dans son parc d'immeubles de bureaux.

C.C.

©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...