Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureaulundi 15 mars 2010 à 16h12

Bureaux : Bientôt le retour de la hausse des loyers


Les propriétaires pourraient reprendre la main
Les propriétaires pourraient reprendre la main
Les propriétaires pourraient reprendre la main (©dr)

Les utilisateurs de bureaux gardent la main… pour le moment. Selon une étude de CB Richard Ellis, la position de force des locataires pourrait toucher à sa fin avec le redémarrage prochain du marché.

(LaVieImmo.com) - Baisse des loyers, risque élevé de vacance… il ne fait pas bon être bailleur sur le marché des bureaux. « La réduction des coûts, la rationalisation et la renégociation [des loyers] restent les principaux facteurs de l’activité locative dans de nombreux marchés, observe Matt Pullen, directeur de CB Richard Ellis Global Corporate Services. Les locataires parviennent à négocier des conditions favorables sur la plupart des marchés de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

Des produits rares... bientôt plus chers

Pour le moment du moins. La situation pourrait en effet ne pas durer. « La plupart des marchés de la région devrait connaître une demande stable ou en augmentation en 2010 », reprend Matt Cullen. Côté offre, « suite à l’arrêt des lancements en blanc, le risque de rareté pour des produits de qualité est devenu réel ». Compte tenu des délais de construction un « passage à vide » semble inévitable entre 2011 et 2012, « induisant une concurrence possible entre utilisateurs sur ces grands programmes ».

L’indice des loyers de bureaux de CB Richard Ellis a baissé de seulement 1 % au quatrième trimestre 2009, pour une baisse annuelle de 9,2 %. Les loyers sont en voie de stabilisation sur plusieurs marchés (Paris, Berlin, Stockholm…), et sont même orientés en légère hausse à Londres (+3,5 % au quatrième trimestre).

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/03/2010 à 18:35 par predator

    les taux de capi sont passés de 4,5% à 5,5%. vu ce que rapporte les autres investissements (monétaires, actions, et olbigations), il est normal que ce secteur intéresse les investisseurs. Je partage donc l'avis de ce journaliste


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...