Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureaumardi 31 août 2010 à 14h59

Bureaux : Reprise des transactions en Europe


Le volume de transactions a totalisé 2,3M de m² au 1er semestre
Le volume de transactions a totalisé 2,3M de m² au 1er semestre
Le volume de transactions a totalisé 2,3M de m² au 1er semestre (©dr)

Le volume de transactions dans l’immobilier européen de bureaux a progressé de 29 % au deuxième trimestre 2010, par rapport à la même période de l’année précédente, selon une étude réalisée par BNP Paribas Real Estate.

(LaVieImmo.com) - 2,3 millions de mètres carrés de bureaux ont changé de mains au cours des six premiers mois de l’année, contre un peu plus de 1,18 millions un an plus tôt. Soit une hausse de 28,7 %. Le volume d’activité reste néanmoins inférieur de 35 % au niveau observé au deuxième trimestre 2008, avant que les effets de la crise économique ne commencent à peser sur le secteur. Selon BNP, ces effets, bien qu’atténués, « continuent à se faire sentir : les entreprises ne créent pas d’emploi et privilégient les déménagements dans des locaux modernes et moins onéreux ».

Hausse à Madrid et Francfort, disparités à Paris

L’étude, qui porte sur un total de vingt-cinq villes européennes, fait état d’une hausse du volume de transactions dans seize d’entre elles. Madrid signe la plus forte progression, à la faveur de huit opérations de grande envergure. Sans elles, le volume madrilène, qui a doublé entre le premier et le deuxième trimestre, n’aurait progressé que de 15 %. « Les négociations relatives aux baux demeurent longues » dans la capitale espagnole, explique BNP Paribas Real Estate. Sur un an, Madrid enregistre une hausse de l’ordre de 180 %, pour un total de 58 000 mètres carrés. Forte hausse des transactions également à Francfort (+77 %, 179 000 m²), où la Banque centrale européenne a pris 104 000 mètres carrés de bureaux au deuxième trimestre, signant la plus grande transaction de la période en Europe. Paris, a connu une hausse de transactions de 30 % sur un an, pour un total de 478 000 mètres carrés. L’étude met à jour des disparités persistantes entre les sous-marchés. Ainsi, « si La Défense souffre, Paris intra-muros continue à afficher de bonnes performances ».

La crise a pesé sur le secteur

Parmi les villes où le volume de transactions est en baisse sur un an, Barcelone a été rattrapée par les incertitudes économiques entourant la reprise économique locale », qui ont incité les entreprises à la prudence. Ainsi, avec une chute de volume avoisinant les deux tiers entre le premier et le deuxième trimestre, la capitale catalane accuse sur le semestre une baisse de 42 % en comparaison annuelle (35 000 mètres carrés).

Plus touchée encore, Athènes a pâti des répercussions de la crise grecque. « Le revenu disponible a diminué du fait de la hausse du chômage et des baisses de salaires ayant affecté les fonctionnaires », note BNP Paribas Real Estate. La baisse du volume de transactions à Athènes atteint 47 % sur un an (10 000 m²). « En raison d’une politique budgétaire stricte, du resserrement des conditions de crédit et du faible niveau de confiance des entreprises et des consommateurs, l’activité devrait encore [y] fléchir au cours des deux années à venir », prédit l’étude.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...