Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureauvendredi 10 décembre 2010 à 09h49

Gecina filialise son immobilier résidentiel


Gecina entend accueillir des investisseurs minoritaires
Gecina entend accueillir des investisseurs minoritaires
Gecina entend accueillir des investisseurs minoritaires (©dr)

La foncière Gecina adopte une nouvelle politique financière en support de sa stratégie opérationnelle. Celle-ci passe notamment par une filialisation de la branche d’immobilier résidentiel, et « des acquisitions et développements en immobilier tertiaire.

(LaVieImmo.com) - Gecina filialise son immobilier résidentiel. Le conseil d’administration de la foncière a validé hier le principe de l’opération, qui doit permettre à la société de « poursuivre sa stratégie de gestion de son patrimoine autour de filiales dédiées par pôle d’activité », mais surtout de rendre possible, « à terme, l’entrée d’investisseurs minoritaires » au capital de la branche résidentielle. Ce projet, qui s’inscrit dans la droite ligne du recentrage stratégique opéré en début d’année, ne concerne que l’immobilier résidentiel classique ; il exclut les deux autres composantes du « pôle démographique » : les résidences étudiantes, dans lesquelles Gecina prévoit d’investir 280 millions d’euros sur trois ans, et la santé (300 millions d’euros d’investissements ciblés d’ici 2014).

Cessions d'hôtels à l'étude

Pour son « pôle économique » (immobilier de bureaux, logistique et hôtels), Gecina prévoit « des acquisitions et des développements en immobilier tertiaire », ainsi que « des arbitrages partiels […] sur la logistique ». La vente d’hôtels est à l’étude, mais les cessions devront se faire « dans des conditions optimales », les actifs en question délivrant « un rendement élevé et une forte visibilité des cash flows à un horizon huit ans », précise la société.

Un endettement maîtrisé

En marge de ces annonces, Gecina indique que son conseil d’administration a également validé les différents axes de la politique financière de la société, et les mesures prises pour mener à bien sa stratégie opérationnelle. Celles-ci mettent l’accent sur la maîtrise de l’endettement. Gecina prévoit notamment de limiter son ratio d’endettement à un maximum de 45 %, et entend adopter « à moyen terme » une structure d’endettement constituée à 60 % de dette bancaire et à 40 % de dette obligataire (contre respectivement 78 et 22 % actuellement). Enfin, dans le cadre de la « politique de gestion active » de ses couvertures de dette qu’elle mène afin d’en allonger la maturité, Gecina prévoit de mettre en place d’ici la fin de l’année 1 350 millions d’euros de lignes de couvertures sur une maturité moyenne comprise entre 4 et 9 ans. Sur ces bases, le coût moyen de sa dette est attendu à environ 4,1 % en 2011.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...