Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureaumercredi 21 avril 2010 à 18h14

Hausse de 7 % des locations de bureaux en IDF


Les perspectives de 2010 sont proches de celles de 2009
Les perspectives de 2010 sont proches de celles de 2009
Les perspectives de 2010 sont proches de celles de 2009 (©dr)

Les affaires reprennent. 472 200 mètres carrés ont été commercialisés en Ile-de-France au cours des trois premiers mois de l’année contre 441 800 mètres carrés au premier trimestre 2009, soit une hausse de 7 %, note une étude de Jones Lang LaSalle sur le marché locatif de bureaux.

(LaVieImmo.com) - L’activité semble repartir sans pour autant exploser. « Le marché est plus actif, et les clients utilisateurs prennent de plus en plus conscience que la fenêtre de tir se referme progressivement » commente John Bagge, Directeur Agence France de John Lang LaSalle.

La demande placée s’est principalement portée sur la capitale qui concentre près de la moitié des surfaces prises à bail au premier trimestre, dont 17 % dans le seul Quartier Central des Affaires. Au total, 82 266 mètres carrés y ont été loués depuis janvier 2010, soit deux fois plus qu’en 2009 à la même période. La première couronne enregistre 9 % des surfaces commercialisées depuis le début de l’année, soit un léger recul par rapport au premier trimestre 2009, notamment pour les premières couronnes est et sud.

Des recherches d'économies

15 transactions de plus de 5 000 mètres carrés ont représenté 166 068 mètre carrés de l’activité transactionnelle soit 35 % de la demande placée contre 44 % il y a un an. « Les principales motivations des utilisateurs tournent toujours autour de la recherche d’économie ce qui se traduit par le regroupement de plusieurs sites et la rationalisation des espaces existants » explique John Lang LaSalle.

En matière de perspective, l’étude indique que beaucoup de client ayant de vrais sujets de recherche actuellement sur le marché, cela devrait garantir un niveau de demande placée au moins égal à celui de 2009, soit 1,8 million de mètres carrés commercialisés. « En parallèle, la concrétisation de ces transactions pourrait conduire à la libérations de plusieurs sites existants, bien souvent obsolètes, qui viendraient alourdir l’offre déjà disponible sur le marché. Le taux de vacance pourrait alors dépasser 8 % d’ici fin 2010 » conclut John Lang LaSalle.

Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...