Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureaumardi 9 mars 2010 à 08h53

IDF : Baisse du volume des transactions de bureau


Le taux de vacance est en hausse, à 7,1 % fin 2009
Le taux de vacance est en hausse, à 7,1 % fin 2009
Le taux de vacance est en hausse, à 7,1 % fin 2009 (©dr)

1 800 000 mètres carrés de bureaux ont été consommés par les entreprises en Ile-de-France au cours de l’année 2009, en baisse de 24 % par rapport à l’année 2008, indique une étude Knight France portant sur les marchés de l’immobilier d’entreprise.

(LaVieImmo.com) - Le quatrième trimestre a toutefois démontré une tendance positive puisqu’avec 550 000 mètres carrés commercialisés, il offre le meilleur résultat depuis plus d’un an. En glissement annuel, la hausse du quatrième trimestre atteint 14 %. L’étude explique l’origine de cette accélération de l’activité par le rebond du segment des grandes transactions. Lors des trois derniers mois de l’année 2009, 225 000 mètres carrés ont ainsi été placés au travers de transactions de plus de 5 000 mètres carrés, représentant 41 % de l’activité transactionnelle du trimestre.

Le taux de vacance a poursuivit son ascension et se situait à 7,1 % à la fin décembre 2009 en Ile-de-France, contre 5,5 % un an plus tôt. Cette augmentation illustre le traditionnel effet ciseau entre la courbe des livraisons de surfaces lancées dans les périodes de prospérité et celle de la consommation de bureaux. Knight France indique que si les localisations les plus reconnues par les entreprises n’ont pas été épargnées par la hausse de la vacance, elles restent néanmoins en dessous de la moyenne régionale. Paris intra-muros affiche ainsi un taux de 5,9 % et La Défense de 4,6 %.

Ajustement des secteurs les plus chers

Les secteurs les plus chers d’Ile-de-France ont connu un ajustement à la baisse de leurs loyers haut de gamme. La baisse s’élève ainsi à - 15 % sur le Quartier Centrale des Affaires (QCA) de Paris. Les valeurs faciales haut de gamme sont passés de 840 euros à 710 euros lors de l’année écoulée.

5,2 milliards d’euros ont été investi en immobilier d’entreprise en Ile-de-France au cours de l’année 2009. L’étude note que ce résultat est faible, avec un recul de 38 % par rapport à 2008. La moitié du résultat annuel a toutefois été réalisée au cours du dernier trimestre, tendant à montrer que le marché sort de sa léthargie.

Concernant l’année 2010, Knight France considère qu’un environnement instable et encore incertain n’est pas propice à une franche reprise de l’activité transactionnelle. Le marché locatif apparait toutefois plus sain, avec l’épuisement progressif du volume de renégociation de baux. « La consommation de bureaux au terme de l’année 2010 devrait donc être plus vive, sans pour autant radicalement différer de celle enregistrée en 2009. Elle s’inscrirait entre 1,8 et 2 millions de mètres carrés » prédit Knight France.

Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 09/03/2010 à 16:41 par lapoliss

    quand même, à lyon, c'est pas rien !

  • 0 Reco 09/03/2010 à 16:30 par Declan

    Oui mais, et cela dit sans parisianisme, les volumes en région ne représente quand même pas grand chose à côté de l'ile de France

  • 0 Reco 09/03/2010 à 15:36 par Pascal

    Il y a des points positifs en région. Par exempledu coté de Marseille

  • 0 Reco 09/03/2010 à 15:34 par Craig

    C'est qui Knight France d'abord?

  • 0 Reco 09/03/2010 à 11:31 par Declan

    "Concernant l’année 2010, Knight France considère qu’un environnement instable et encore incertain n’est pas propice à une franche reprise de l’activité transactionnelle"

    Existe t-il des études où l'on ne nous dit pas qu'il faut attendre 2011 pour que les choses s'améliorent ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...