Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 7Paru le mardi 1 mai 2007 à 00h00

Climatisation, le confort d'été


Cette technique vous permettra de passer la saison chaude au frais. A utiliser avec modération pour ne pas trop gonfler la facture d'électricité.

Il existe différents systèmes pour climatiser votre logement, qui vont du ventilateur d'appoint à l'équipement sur mesure. « Un petit monobloc peut suffire à rafraîchir un studio lillois avec une fenêtre orientée au nord, alors qu'il va se révéler complètement insuffisant à Marseille dans un appartement de même surface disposant d'une grande baie vitrée orientée plein sud », explique Frédéric Lepeu, chauffagiste. Pour déterminer le type de climatisation le mieux approprié à vos besoins, faites d'abord effectuer par votre électricien ou chauffagiste un bilan thermique. Seront pris en compte différents paramètres comme l'exposition des fenêtres, le matériau des sols, le rayonnement solaire...

Côté coût, le système le plus simple et le moins onéreux reste le ventilateur, vendu en grande surface à partir de 50 euros. On trouve également des climatiseurs que l'on peut déplacer d'une pièce à une autre. Comptez entre 1 000 et 1 500 euros selon la surface des pièces à rafraîchir.

Si vous faites construire votre maison, la technique la plus courante est le split system, qui comprend deux parties : une unité intérieure délivre le froid ; elle est reliée à un bloc extérieur (condenseur) par des câbles électriques et des tuyaux dissimulés dans les murs. Ce type d'installation a toutefois un prix : entre 100 et 150 euros du mètre carré. Dans un logement déjà existant, l'installation est forfaitaire, de 10 000 à 12 000 euros quelle qu'en soit la superficie.

Si vous n'avez pas la place d'installer une unité à l'extérieur, vous pouvez choisir un système de climatisation à eau : l'appareil sera posé dans votre logement, près d'une arrivée d'eau. Cette solution est moins coûteuse, de 70 à 100 euros le mètre carré, et moins nocive pour l'environnement puisqu'elle ne produit pas de gaz à effet de serre. Côté consommation électrique, la note s'alourdit en moyenne de 30 %, qu'il s'agisse du split system ou de la climatisation à eau.

Economies d'énergie

Enfin, il existe un système de climatisation réversible (chaud l'hiver, froid l'été), dont le prix est le même que celui du split system, mais qui permet d'économiser de l'énergie : « Faire installer la climatisation réversible coûte de 90 à 110 euros le mètre carré. Le système électrique existant est remplacé par des liaisons frigorifiques et un câble électrique reliés au tableau général. Cette solution permet de réduire la consommation électrique de 75 % et donc d'alléger sensiblement sa facture », souligne Sophian Barni, de la société Climetude.

Dernier point, l'installation d'un équipement de climatisation doit respecter certaines conditions. « Tout ce qui modifie l'apparence extérieure d'un immeuble doit faire l'objet d'une autorisation d'urbanisme délivrée par la commune », prévient Michel Polge, de l'Agence nationale de l'habitat. D'autre part, le bruit peut, lui aussi, se révéler source de problèmes avec le voisinage. Avant de vous équiper, assurez-vous d'obtenir l'autorisation de votre syndic

Nathalène de Charon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...