Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionvendredi 16 juillet 2010 à 18h15

Bâtiment : Inquiétudes sur la TVA à 5,5 %


Le bâtiment craint la suppression de la TVA généralisée à 5,5 %
Le bâtiment craint la suppression de la TVA généralisée à 5,5 %
Le bâtiment craint la suppression de la TVA généralisée à 5,5 % (©dr)

La Capeb s’inquiète du projet de limitation de l'assiette de la TVA à 5,5 % dans le bâtiment, mais entrevoit un début de reprise dans ce secteur, jusqu'alors sinistré par les baisses de commandes.

(LaVieImmo.com) - La TVA réduite dans le bâtiment n'en finit pas de faire parler d'elle... Après Christine Lagarde, ministre de l'Economie, qui évoquait dernièrement un possible relèvement de la taxe sur les fournitures, c'était au tour du ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo d'affirmer cette semaine sa volonté de réserver le taux de TVA à 5,5 % aux seuls produits écologiquement pertinents, dans le cadre du processus de verdissement des niches fiscales.

24 000 emplois en moins

Cette perspective n'est évidemment pas du goût de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), qui dénonce « un impact économique sur l’activité et l’emploi dans le secteur du bâtiment (qui) serait désastreux : 2,8 milliards d’euros de perte et 24 000 emplois en moins ». L'association craint en outre une source de complexité dans le traitement administratif de la TVA par les artisans, qui devront effectuer des bilans comptables à rallonge, avec la difficulté de savoir ce qui est déductible et ce qui ne l’est pas.

C’est tout un secteur qui s’inquiète. Dans un entretien à LaVieImmo.com, Didier Ridoret, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) estimait récemment qu'une suppression, même partielle, de la TVA à 5,5 % dans le bâtiment serait « une grave erreur », avec des conséquences « catastrophiques » en termes d'emploi.

Des signes de reprise au deuxième trimestre 2010

Pour les professionnels, une suppression de la TVA à 5,5 % pour les construction non-BBC serait d'autant plus dommageable que les artisans du bâtiment semblent à peine relever la tête après la crise des derniers mois. « Le plus dur est peut-être passé », déclare Patrick Liébus, le président de la Capeb. la Confédération vient de faire état d'une baisse de 2,5 % de l'activité du secteur au deuxième trimestre 2010, après une contraction de 6 % entre janvier et mars. Grâce à des commandes plus soutenues sur le marché du neuf, l'artisanat du bâtiment a obtenu « une baisse trois fois moindre au deuxième trimestre 2010 (de -11 % à -3,5 %) », annonce la Confédération.

Sur l'année, la Capeb anticipe désormais une baisse de l'ordre de 2,5 %, tout en restant très vigilante « face aux signaux négatifs lancés par le gouvernement », poursuit Patrick Liébus. Quant à l’année 2011, elle dépendra très vraisemblablement des différents soutiens à la construction dans le neuf – et du niveau de la TVA dans le bâtiment.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 24/07/2010 à 12:56 par Un gars du batiment

    Et oui, comme le dit Super59, le travail au black a de beau jour devant lui !

    Avec une TVA a 19,6 % les GSB vont se frotter les mains.....

    Les grands perdant dans l'affaire seront les petits artisans : Avec les 35h, leurs gars seront tres compettitifs sur le grand marché du black......

    A bon entendeur......

  • 0 Reco 18/07/2010 à 14:16 par super59

    Relèvement de la TVA = Augmentation du travail au black

  • 0 Reco 17/07/2010 à 12:55 par SIMPLE-FUNKY

    il serait pas en train de s'emméler les pinceaux le gouvernement sur ces histoires de tva ?
    on a bien compris qu'ils voulaient la remonter, mais cette histoire écolo ne tient pas debout !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...