Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmardi 11 mai 2010 à 08h45

Ça va moins mal pour le secteur de la construction


Les professionnels se montrent un peu plus optimistes
Les professionnels se montrent un peu plus optimistes
Les professionnels se montrent un peu plus optimistes (©dr)

Les constructeurs français voient peut-être le bout du tunnel. La dernière enquête Markit montre le secteur a connu en avril le plus faible recul de son activité depuis sept mois.

(LaVieImmo.com) - On ne peut pas encore parler de franche amélioration, mais les choses vont moins mal pour les constructeurs français. Selon la société de services d'information financière Markit, la profession a de nouveau subi un repli d’activité en avril, mais « le taux de contraction fléchit ». L’indicateur phare de l’étude, l’indice des acheteurs (PMI®) de la construction, outil de mesure l’évolution de l’activité globale du secteur, a regagné 2,5 points sur un mois. Il s’établit à 44,2, son plus haut niveau depuis septembre 2009, tout en se maintenant en deçà des 50 points, frontière entre une contraction et une croissance de l’activité, pour le vingt-troisième mois consécutif.

Difficultés à gagner de nouveaux contrats

« Ce fléchissement du repli de l’activité globale reflète un ralentissement de la contraction du volume des nouvelles commandes reçues par les entreprises […] en avril », explique Markit. Et ce même si ces mêmes entreprises, « opérant dans un climat fortement concurrentiel », disent continuer d’« éprouver des difficultés à gagner de nouveaux contrats ». L’indice mesurant les nouvelles commandes s’établit à 47,4, en hausse de plus de 6 points sur un mois et au plus haut depuis décembre 2009.

Pour le troisième mois consécutif, l’indice mesurant le volume d’activité escompté par les entrepreneurs du secteur de la construction est supérieur aux seuil des 50 points (à 53,2 contre 52,4 en mars). « Les entreprises françaises de construction restent optimistes, commente Markit, et ce pour le troisième mois consécutif. Environ 28 % des répondants anticipent en effet une hausse de leur activité au cours des douze prochains mois, tandis que 21 % d’entre eux prévoient une baisse ».

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...