Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmercredi 19 octobre 2016 à 10h19

Cette tour en bois de 84 mètres sera bientôt la plus haute du monde


Les architectes renouent avec l'un des matériaux les plus vieux de l'humanité
Les architectes renouent avec l'un des matériaux les plus vieux de l'humanité
Les architectes renouent avec l'un des matériaux les plus vieux de l'humanité (©Hoho-wien.at)

Vienne, la capitale de l'Autriche, va se doter du plus haut gratte-ciel en bois jamais construit. Surnommé "HoHo", l'édifice abritera notamment un hôtel et des appartements.

Les architectes ont décidé de renouer avec l’un des matériaux les plus anciens de l’humanité. À Vienne, une tour en bois de 84 mètres est en train de sortir de terre. Loin des 163 étages et des 828 mètres de la Burj Khalifa de Dubaï, il s’agit tout de même de la plus haute du monde... dans sa catégorie, se réjouit son concepteur Günter Kerbler, qui a investi 60 millions d’euros dans ce projet. Les travaux ont débuté au printemps dernier et la fin du chantier est prévue d’ici 2018. Repéré par Ouest France, le gratte-ciel surnommé "HoHo" abritera un hôtel, des appartements, un restaurant, des bureaux ainsi qu’un centre de bien-être. En réalité, la tour de 24 étages sera fabriquée à 75% en bois, afin de respecter les normes de construction actuelles qui interdisent de construire un immeuble de plus de quinze étages uniquement en bois.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’investisseur autrichien a fait ce choix pour plusieurs raisons. Il énumère tout d’abord les nombreuses vertus du bois: c’est un matériau "cosy, naturel, léger mais résistant, stable et élastique à la fois", explique Günter Kerbler sur son site. Il peut en outre absorber de grandes quantités d’humidité. Autre argument de poids: la pollution. "Si nous construisons un bâtiment de 20 étages en ciment et en béton, cela entraîne la production de 1.200 tonnes de dioxyde de carbone. Si nous le construisions en bois, nous pourrions stocker à peu près 3.100 tonnes, ce qui équivaut à supprimer 900 voitures de la route pendant un an", calcule l’architecte canadien Michael Green, cité par Ouest France.

Relancer la filière bois en France

En redonnant au bois ses lettres de noblesses, les Autrichiens espèrent bien montrer l'exemple à travers l'Europe. Bien sûr, d'autres pays comme la Norvège ont déjà concrétisé ce type de projet. Fin 2015, un promoteur a érigé la tour "Treet" (arbre en français) dans la ville de Bergen, comme le rappelle Le Moniteur. C'était, jusque-là, l’immeuble à structure bois le plus haut du monde jamais construit (51 mètres). De son côté, la France n'a pas non plus à rougir de ses performances. Mais en la matière, c'est Bordeaux qui s'impose comme le fer de lance de la filière. Deux tours écologiques d'une cinquantaine de mètres s'élèveront bientôt dans le ciel de la ville d'Alain Juppé.

La construction en bois devrait néanmoins s'accélérer dans l'Hexagone, où quelque 36 immeubles verront le jour dans un avenir proche, au terme d'un appel à manifestation d'intérêt lancé par l'association Adivbois. Vingt-quatre sites répartis sur l'ensemble du territoire ont finalement été retenus, avec pour objectif un premier coup de pioche à partir de fin 2017, début 2018. Parmi ces constructions, il y aura 18 immeubles de logements, quatre immeubles de bureaux, une école d'enseignement supérieur et un hôtel. Outre l'intérêt écologique du bois, notamment en matière d'économies d'énergie, ces constructions utiliseront du bois français, voire local, afin de relancer la filière en amont.

Julien Mouret
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...