Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmardi 7 juin 2016 à 16h19

Des tours en bois vont sortir de terre en France


Bois : lancement aujourd'hui de l'appel à manifestation d'intérêt
Bois : lancement aujourd'hui de l'appel à manifestation d'intérêt
Bois : lancement aujourd'hui de l'appel à manifestation d'intérêt (©ADIVbois)

Pour relancer l'activité de la filière forestière, le gouvernement veut construire des immeubles de grande hauteur en bois qui verront le jour en 2018. Les collectivités qui souhaitent accueillir ce type de construction peuvent candidater.

(LaVieImmo.com) - De plus en plus de tours en bois vont pousser en France. Le ministère de l'Agriculture et de la Forêt a lancé mardi un appel à manifestation d'intérêt pour trouver des collectivités susceptibles d'accueillir des immeubles de grande hauteur en bois, afin notamment de relancer l'activité de la filière forestière.

Les villes qui souhaiteraient accueillir une véritable tour en bois peuvent candidater jusqu'au 9 septembre. Une dizaine de sites seront sélectionnés dans le cadre d'un concours qui sera lancé fin décembre. L'objectif est de construire en 2018, des immeubles d'au moins 9 étages en bois. D'ici 2020, la ville de Bordeaux sera même dotée de tours en bois dépassant les 50 mètres. Une hauteur inédite en France pour ce type de construction.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Aujourd'hui, la France importe encore beaucoup de bois. Pourtant, le pays est resté très attaché au béton. Il y a aussi les freins réglementaires. En réalité nous explique-t-on chez Adivbois, l'association qui porte ce projet, les réglementations ont toutes été rédigées par défaut pour le béton et uniquement le béton.

Ces dernières années, beaucoup de barrières ont été levées et d'ici la concrétisation des fameuses tours en bois, les choses seront sans doute encore plus simples. La petite dizaine d'immeubles dont il est question aujourd'hui verront le jour en 2018, mais il faudra attendre 2030 pour voir ériger une tour d'une trentaine d'étages.

La France a les moyens de ses ambitions

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la France est en retard en la matière. Des pays comme les États-Unis, le Canada et l'Autriche travaillent déjà sur des projets de tours en bois d'une telle hauteur... Reste que dans l'Hexagone, il est difficile de construire des tours de plus de 50 mètres de haut sans s'attirer les foudres des riverains et d'associations locales, reconnaît Adivbois.

Ce qui est d'autant plus regrettable que sur le plan technique, la France est en pointe et a clairement les moyens de ses ambitions. En effet, nos spécialistes maîtrisent depuis des d'années des techniques qui permettent au bois d'avoir les même qualités que le béton : solidité, résistance au feu, isolation acoustique...

Aujourd'hui, grâce à du bois aggloméré et reconstitué, il est possible d'éliminer quasiment tous les défauts qui le fragilisaient pour des constructions de grandes hauteurs, tout en préservant les qualités propres à la matière.

La durée du gros œuvre est en moyenne deux fois plus courte pour un assemblage d'éléments déjà créés que pour une construction traditionnelle en béton. On estime que le temps sur le chantier est réduit d'au moins 6 mois. Le coût de la construction est sensiblement le même, mais le gain pour l'environnement est bien plus important.

Marie Coeurderoy - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...