Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmardi 23 février 2010 à 08h46

Hausse de 33 % des ventes de logements neufs en 2009


La hausse s'est accélérée au quatrième trimestre sous les effets du plan de relance
La hausse s'est accélérée au quatrième trimestre sous les effets du plan de relance
La hausse s'est accélérée au quatrième trimestre sous les effets du plan de relance (©dr)

Les ventes de logements neufs ont progressé d’un tiers en 2009, effaçant la quasi-totalité du plongeon de l’année précédente. Attention, la hausse des prix et la réduction de l’encours de logements à vendre pourraient compromettre le rebond.

(LaVieImmo.com) - Les promoteurs doivent une fière chandelle au plan de relance. Portées, notamment, par l’engouement des investisseurs pour le dispositif Scellier, les ventes de logements neufs en France ont progressé de 33,9 % l’année dernière. Selon les chiffres dévoilés mardi matin par le ministère de l’Ecologie, ce sont ainsi près de 106 300 maisons et appartements neufs qui ont trouvé preneur en 2009, contre 79 400 un an plus tôt. Pour mémoire, l’année 2008, s’était avérée le plus mauvais cru depuis la crise du début des années 1990, avec une baisse d’activité de près de 38 %. En raison d’une base de comparaison favorable, la hausse, qui avait déjà accéléré au troisième trimestre, a encore gagné en ampleur en fin d’année. Le ministère a recensé 26 190 transactions au cours des trois derniers mois de l’année, contre à peine 15 000 au quatrième trimestre 2008. Soit un taux de croissance de 74 %, supérieur aux +65 % du troisième trimestre.

Cette fois encore, la hausse est plus marquée pour les logements en immeubles collectifs (+ 76,5 %, pour 22 640 ventes) que pour les maisons individuelles (+62 %, 3 550). La vigueur des petites surfaces se confirme, avec une hausse plus particulièrement marquée des ventes de studios (+83,8 %) et deux pièces (+80 %).

Forte baisse du stock, rebond des prix

Le ministère confirme également la hausse des mises en ventes de logements, de 15,7 % sur l’ensemble de l’année (76 700 logements) et de 42 % au seul quatrième trimestre (21 700). Les mises en vente et les annulations de réservation restant inférieures au total des ventes et abandons de logements commercialisés, le stock s’est de nouveau réduit. Au 31 décembre 2009, un peu moins 69 000 logements restaient sans preneur, contre 75 225 trois mois plus tôt, et près de 111 000 au 31 décembre 2008. Compte tenu de la lourde chute des mises en chantier et permis de construire, cette réduction du stock devrait se confirmer au cours des prochains mois.

Logiquement, cette reprise d’activité a tiré les prix vers le haut. Le prix moyen au mètre carré des appartements a augmenté de 4,2 % entre le quatrième trimestre 2008 et le quatrième trimestre 2009, à 3 451 euros. Très nette pour les studios (+6,2 %, à 4 076 euros) et les quatre pièces et plus (+8,6 %, à 3 578 euros), la hausse est plus mesurée pour les 2 et 3 pièces (+2,2 et 2,5 % respectivement). Dans l’individuel, le prix moyen du lot a progressé de 7 %, à 244,1 euros.

Cette hausse des prix risque de peser assez rapidement sur la demande de logements neufs. Dans un entretien à LaVieImmo.com, Mathilde Lemoine, directrice des Etudes économiques chez HSBC France, estimait récemment que la hausse de prix, en « empêch[ant] l’amélioration de la solvabilité de la demande », allait « peser sur le nombre de transactions ». L’économiste estime que la demande de logements neufs va se stabiliser à son niveau de la fin 2009, pour des prix stables sur l’ensemble de l’année.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/02/2010 à 09:05 par Le rêve immobilier

    Bonjour,
    Sous ce lien, la réalité du marché immobilier actuellement :
    http://www.logic-immo.com /indice_confiance_immobil ier_resultat.php
    Bonne lecture,

  • 0 Reco 23/02/2010 à 13:03 par MisterHadley

    Lorsque l'on a un parcours aussi prestigieux que celui d'la mathilde, je pense que l'on est quand même sensé ne pas être "tête en l'air"... ;)

    Mais jusqu'ici, elle a un taux d'erreur tout à fait remarquable, surtout comparé à celui de ses concurrents "spécialistes"...

    Ceci dit, y a ptete un truc à faire pour les lunettes, non..? ;)

  • 0 Reco 23/02/2010 à 12:52 par oncdonald

    bah, on peut pas penser à tout ;)

  • 0 Reco 23/02/2010 à 12:48 par MisterHadley

    Et "oublie" deux trois trucs vite fait aussi... ;)

    Ceci dit, oui, 2010 est une année d'importance... Quitte ou double, même si les jeux sont déjà faits... ;)

  • 0 Reco 23/02/2010 à 12:41 par oncdonald

    au moins elle insiste sur le lien entre transactions et prix. le pb des stocks est lié !
    2010 va être passionnante à suivre moi je dis !

  • 0 Reco 23/02/2010 à 12:32 par MisterHadley

    La mathilde aurait donc annoncé la pénurie organisée qui transparait maintenant de façon certaine, alors..!? ;)

    Forte diminution des stocks, augmentations des ventes... ça donne quoi, déjà..? ;)

  • 0 Reco 23/02/2010 à 12:25 par oncdonald

    pourtant, c'est grosso modo ce qu'elle annonce !

  • 0 Reco 23/02/2010 à 12:14 par MisterHadley

    Faut pas l'dire à mathilde, hein..? ;)

  • 0 Reco 23/02/2010 à 12:08 par oleary

    Ca fait quelques temps déja que l'on nous dit qu'il faudra attendre 2011, voir l'automne 2011, pour escompter une reprise

  • 0 Reco 23/02/2010 à 11:46 par chebi

    ...et va précipiter le retour de la chute des ventes !
    je pense que les analystes et autre spécialistes ont crié trop tôt à la fin de la crise.
    2010 va réserver des surprises

  • 0 Reco 23/02/2010 à 10:58 par RuyBlas

    Excellente synthèse. C'est effectivement la hausse trop rapide des prix qui inquiète les candidats acquereurs er contrarie la reprise .


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...