Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionlundi 5 mars 2012 à 16h01

La Défense : Nouvel obstacle pour les tours jumelles


Les Tours Hermitage : Un projet qui se heurte à des difficultés
Les Tours Hermitage : Un projet qui se heurte à des difficultés
Les Tours Hermitage : Un projet qui se heurte à des difficultés (©Norman Foster)

Le projet Hermitage, qui vise à construire les deux plus hautes tours d’Europe, peine à avancer. Il se heurte à la détermination des copropriétaires des immeubles, insensibles aux propositions du promoteur, et qui refusent de voir leurs logements démolis.

(LaVieImmo.com) - Les tours jumelles Hermitage, prévues pour être les plus hautes d’Europe, ne sont pas près de voir le jour à la Défense. Le projet pharaonique, qui vise à construire deux tours de 320 mètres chacune dans le quartier des affaires parisien d’ici 2016, voit son avenir compromis, indique Le Figaro. En effet, les copropriétaires des immeubles censés être détruits pour laisser place à la construction des tours jumelles, sont déterminés à tuer le projet dans l’œuf.

Après une poursuite judiciaire, les habitants des immeubles avoisinants (Champagne et Dauphiné), avaient obtenu l’annulation du permis de construire devant le tribunal de grande instance de Nanterre, en octobre 2011. Plus tard, ils ont déclaré qu'il pourraient changer d’avis si une offre plus acceptable de la part du promoteur leur était proposée, comme le rappelle le quotidien.

Suite à cela, le promoteur russe Nazvanie leur a fait une autre proposition, qui là encore a essuyé un refus. « Nous tournons autour des mêmes problèmes depuis des années. Il n’y a donc pas de raison que cela s’arrange dans les prochaines semaines. Compte tenu de ces éléments, nous ne retirerons pas notre plainte », a déclaré au Figaro un représentant du conseil des copropriétaires.

Détermination du promoteur

Nazvanie, décidé à mener à bien son projet de 2 milliards d’euros, a fait appel devant la cour de Versailles. La décision du tribunal contre l’annulation des permis de construire est attendue pour le début de l’année prochaine, au grand dam des copropriétaires qui pourront voir leurs tours détruites « immédiatement après l’autorisation », précise le journal. En tout cas, le promoteur a franchi un pas supplémentaire, en acquérant vendredi dernier l’un des trois immeubles de la cour du Damier. Celui-ci pourrait bien être démoli aussitôt après la remise de l’autorisation, prévue cette semaine, ajoute Le Figaro.

Badr Lebnioury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...