Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmercredi 13 novembre 2013 à 15h56

La division pavillonnaire, une pratique qui inquiète en IdF


La division pavillonnaire sévit particulièrement en Seine-Saint-Denis
La division pavillonnaire sévit particulièrement en Seine-Saint-Denis
La division pavillonnaire sévit particulièrement en Seine-Saint-Denis (©dr)

L’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) d’Ile-de-France s’est penché sur « l’émergence d’un processus de division « spontanée » du tissu pavillonnaire » dans la région, qui dégrade le logement localement. Explications.

(LaVieImmo.com) - Un logement sur quatre apparu ces dernières années « est issu du parc existant ». Partant de ce constat, la dernière note publiée par l’IAU intitulée « La division de maisons individuelles au cœur de l’Ile-de-France », pointe du doigt cette pratique galopante dans la région et qui inquiète les acteurs locaux. Quelque 2 000 logements sont ainsi divisés chaque année, conduisant à la disparition progressive des maisons unifamiliales au profit de logements plus petits et « de qualité moyenne ».

La pérennisation du phénomène est due à deux logiques d'investissement différentes : en premier lieu l’investissement locatif, réalisé par exemple par « des héritiers de maisons familiales qui décident de transformer le bien hérité en un produit d’investissement locatif » selon l’organisme.

Du simple investisseur au « quasi-professionnel peu scrupuleux »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Mais aussi le quadrillage de certains secteurs pavillonnaires par des « quasi-professionnels peu scrupuleux », qui ont pour objectif de créer « l’équivalent de pensions sans statuts, rentabilisant chaque m² du logement, destinées à des publics particulièrement fragiles et exclus du marché ordinaire du logement ». Une activité apparentée à celle des « marchands de sommeil », qui confronte les locataires « à des problèmes de poids et de répartition des charges lorsque les compteurs d’énergie n’ont pas été individualisés, dans un parc souvent de mauvaise qualité énergétique », souligne l’IAU.

La division pavillonnaire sévit particulièrement en Seine-Saint-Denis, dans des axes facilement reliés au cœur de la capitale. 1 500 biens sont ainsi répertoriés entre 2001 et 2011. Le phénomène concerne surtout les immeubles d’avant 1915 (55 % du total). Téléchargez l'étude complète ici.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 14/11/2013 à 21:04 par jean

    Cela montre deux évidences :
    Nos politiques et économistes sont complètement déconnectés de la réalité du terrain et découvrent des années plus tard dans leurs chiffres ce que la majorité d'entre nous savaient déja
    Le parc immobilier français s'adapte au coût d'achat et d'entretien des logements toujours croissants ; Le coût d'achat grimpe faute de constructions et la division de logements existants avec des surfaces plus petites est une conséquence.. Quant aux coûts d'entretien, jevous laisse mesurer l'incidence des hausses de taxes (sur l'énergie, les salaires des professionnels, sans compter l'habitation et le foncier etc ) que les mêmes politiques ne cessent d'accroître.

  • 0 Reco 14/11/2013 à 11:14 par Gaston

    La cherté du logement est en encore et toujours la cause originelle de tous ces phénomènes.

    Mais en France, il est de bon ton de se réjouir de la hausse de l'immobilier, de regarder sa plus-value virtuelle et d'oublier le crédit sur 30ans pour un appart 50% moins grand que ce l'on devrait pouvoir se payer si cette bulle de l'immo n'existait pas...

  • 0 Reco 14/11/2013 à 10:38 par antoine

    " encouragent à acheter systématiquement une 2ème voiture."

    Faux: si les gens achètent une deuxième voiture c'est par nécessité! Car une voiture coute tres cher! Sil ya plus de parking, ca evite que les gens tourne en rond pendant des heures pour trouver une place et se garent n'importent comment!

  • 0 Reco 14/11/2013 à 00:17 par oim75

    Les maires des villages se plaignent de désertification mais ne veulent avoir que des gens aisés chez eux.
    On veut réduire la pollution automobile mais des PLU ahurissants avec 2 places de parking minimum dont 1 couverte par appartement encouragent à acheter systématiquement une 2ème voiture.
    On nous parle de manque cruel de logements mais on nous met des bâtons dans les roues quand on essaye d'apporter des solutions.
    Tant que les maires feront la pluie et le beau temps sur leur commune, tels des shérifs, chacun essaiera de se débrouiller comme il peut et se passera au maximum de leur aval.
    Le jour où ils auront compris que toutes les normes drastiques nuisent à la coopération on aura peut-être un dialogue plus serein et moins de divisions "sauvages".
    Et en ce qui concerne les familles il faut se rendre à l'évidence, séparer une maison familiale entre enfants/parents est une solution qui tient du bon-sens. Fini le temps où on se barrait parce qu'on avait honte de vivre chez ses parents, les enfants en profitent tout autant que les parents qui passeront moins de temps en maison de retraite.

  • 0 Reco 13/11/2013 à 19:58 par MisterHadley

    Ca démontre surtout que "les acteurs" concernés semblent découvrir la vraie vie, et ça, c'est réellement inquiétant..!

    Ca démontre également que la société française est en proie à un très profond malaise économique et social qui se retranscrit ainsi, comme autrement, comme avec les explosions d'inscriptions chaque année aux restos du coeur, par exemple...

    Ce ne sont plus que les "pauvres" institutionnels qui sont pauvres, mais la plupart des "classes"...

    Il serait temps de se réveiller du douc pays merveilleux des bisounours et d'affronter enfion la réalité bien en face, au lieu de faire du lard entre gens de "bonne compagnie", et pondre des niaiseries que n'importe qui sur le terrain connait déjà depuis des lustres..!!!

    Affligeant..!!!

    Et au cas où ces messieurs ne l'auraient toujours pas captés : le "Grand Paris" va accentuer la misère du bon peuple, en augmentant encore plus, entre autres, ce que ces messieurs viennent de découvrir..!!!

    Quelle tristesse...

  • 0 Reco 13/11/2013 à 19:01 par sonic75012

    Mais non c'est inimaginable car depuis le temps qu'on nous dis que les particuliers et que les acteurs immo ne spéculent pas sur l'immobilier donc que l marché est sain ....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...