Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmercredi 15 décembre 2010 à 18h34

Le bâtiment voit le bout du tunnel


Troisième baisse d'activité d'affilée en 2010
Troisième baisse d'activité d'affilée en 2010
Troisième baisse d'activité d'affilée en 2010 (©dr)

Le secteur du bâtiment estime avoir touché un point bas d’activité. Après trois années de baisse, 2011 devrait marquer un retour à une « croissance légèrement positive », selon les dernières prévisions de la FFB. Cette situation devrait avoir des répercussions positives sur l’emploi, avec 10 000 à 15 000 postes créés l’année prochaine.

(LaVieImmo.com) - L’heure n’est pas encore aux réjouissances pour les professionnels du bâtiment, mais le pire est peut-être passé. Lors de la présentation du bilan annuel de la Fédération française du bâtiment (FFB), qu’il préside, Didier Ridoret a estimé mercredi que « l’année 2010 serait marquée par un nouveau recul de l’activité du secteur », le troisième consécutif. En volume, la baisse est estimée à 5,4 %, après des replis de 3,2 % en 2008 et 8,3 % en 2009. Dans le détail, le segment de la construction neuve devrait enregistrer un repli de 6,4 %, tandis que celui de l’amélioration-entretien, sur lequel la fédération fondait pourtant de gros espoirs, devrait reculer de 1,2 %. « La chute des transactions de logements anciens en 2008 et 2009 explique probablement une bonne partie de ce recul, ces acquisitions étant la principale occasion de gros travaux, a estimé M. Ridoret. De plus, la crise a sûrement conduit certains ménages à repousser des travaux jugés non indispensables ».

Redémarrage du logement neuf

Les choses devraient enfin s’améliorer en 2011, avec une « croissance légèrement positive », concrétisation de l’amélioration perçue depuis l’été dernier. Une hausse d’activité de 2,2 % est anticipée, « compte tenu d’un redémarrage du logement neuf (+9,6 %) et d’une légère reprise de l’amélioration –entretien (+1,8 %). »

Mais la FFB se garde bien de tout triomphalisme. Le scénario retenu cache « de fortes disparités suivant les régions et/ou les métiers ». En outre, le marché du non-résidentiel neuf devrait rester déprimé, avec une baisse d’activité attendue de 9,2 % par rapport à 2010, et pas de véritable « perspective de reprise à court terme ».

En termes d’effectifs, la FFB s’attend à 15 000 suppressions d’emplois cette année, soit 21 000 salariés en moins, mais 6 000 intérimaires de plus en équivalent temps-plein. En 2011, entre 10 000 et 15 000 postes salariés et intérimaires pourraient être créés.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...