Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionlundi 23 novembre 2015 à 18h06

Une grande marque se lance dans les micro-maisons en kit


Muji va commercialiser 3 "tiny houses" en kit
Muji va commercialiser 3 "tiny houses" en kit
Muji va commercialiser 3 "tiny houses" en kit (©dr)

Le concept de micro-maison ("tiny house") se répand un peu partout dans le monde. La marque nippone Moji vient de présenter trois modèles qui seront vendus en kit. Avantage et inconvénients de ces logements pas comme les autres.

Le concept relativement nouveau de micro-maison commence à se développer un peu partout dans le monde. Venues des Etats-Unis, les "tiny houses" (minuscules logements) dont la surface habitable ne dépasse pas les 20 mètres carrés répondent à plusieurs problématiques : écologique, démographique et climatique.

Un concept qui a séduit Muji, une enseigne japonaise mondialement connue. La marque vient de présenter trois micro-maisons qui seront vendues en kit, entre 22.000 et 38.000 euros, sachant que la plus élaborée reste relativement minimaliste. Elle offre néanmoins tout le nécessaire pour vivre décemment : salle de bain, toilettes et cuisine. Ces petites maisons seront commercialisées dans un premier temps au Japon, en 2017.

Pas besoin de permis de construire

Le groupe nippon ne précise pas ses ambitions en France. Toutefois, des sociétés de construction spécialisées proposent ce type d’habitat dans l’Hexagone, dans un marché qui trouve facilement preneurs. Notamment du côté des écologistes très engagés, des adeptes de la décroissance ou encore des derniers mouvements hippies.

Si la petite taille de ces maisons n’est pas du goût de tout le monde, elles ont au moins l’avantage d’être très souvent sur roues et donc mobiles. Ainsi, le permis de construire n’est pas forcément nécessaire.

Cependant, des impératifs de dimensions et de poids doivent être respectés pour éviter que la maison soit éligible à la catégorie "convoi exceptionnel" qui implique des coûts excessifs. Pour cela, la "tiny house" doit mesurer maximum 2,55 mètres de large et 4,50 mètres de haut sur les routes françaises (4 mètres en Europe). Quant à son poids total, il ne doit pas dépasser les 3,5 tonnes.

Assurance habitation

Autre élément important : les particuliers intéressés par ce concept devront souscrire à une assurance habitation, que la maison soit mobile ou non, comme c’est le cas pour tous les locataires et les propriétaires dont le logement est situé dans une copropriété. Il conviendra en outre de se doter de sa propre plaque d’immatriculation et disposer d'un permis de conduire adapté car le B pourrait ne pas suffire.

Où garer sa maison mobile ? Si vous êtes propriétaire d’un terrain, sachez que vous ne pourrez pas garder au sol votre maison plus de 3 mois, en tout cas pas sans en avoir demandé au préalable l’autorisation à la mairie.

A noter que la loi pourrait évoluer en faveur de ce qu’on appelle l’habitat léger, et dont ces micro-maisons font partie… L’idée est qu’elles pourraient être exceptionnellement autorisées à prendre pieds dans des zones normalement non constructibles.

Enfin, pour ceux qui hésitent encore sur le modèle, les prix varient de 10.000/15.000 euros à plus de 50.000 euros si l’on préfère recevoir sa "tiny house" clé en main. Sans compter le coût de la remorque, compris entre 3.000 € et 6.000 € pour un produit de qualité.

Édité par J.M.

Marie Coeurderoy
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...